VIDEO. «Valérian», Camus, Elvis et une tripotée de zombies s'apprêtent à déferler en librairie

BD Découvrez en avant-première trois albums de bande dessinée qui devraient cartonner à leur sortie…

Olivier Mimran

— 

Valérian, Camus et un zombie
Valérian, Camus et un zombie — © Lupano, Lauffray, Dargaud / Ferrandez, Gallimard / Nikopek, Ankama 2017

Comme la littérature générale, la bande dessinée fait enfin sa rentrée. Alors pour éviter à ses lecteurs de se perdre dans plusieurs dizaines de nouveautés, 20 Minutes en a sélectionnées trois qui sortiront la semaine prochaine.
Sur quels critères ? Heu… Peut-être pas très objectifs, avouons-le ; Mais croyez bien que nos trois « chouchous » ont tous de vrais points forts à faire valoir ! On jette un oeil ?

 

>> À LIRE AUSSI << "Découvrez en avance les six BD les plus attendues de la rentrée 2017"


Valérian prend un coup de jeune
 


Après avoir beaucoup fait parler d’eux à l’occasion de l’adaptation cinématographique, par Luc Besson, de leurs aventures, Valérian et Laureline font leur retour en BD. Sauf que les héros créés en 1967 par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières sont, cette fois, pris en main par un autre duo d’auteurs :  Wilfrid Lupano (Le singe de Hartlepool, Ma révérence, Les vieux fourneaux) au scénario et Mathieu Lauffray (Long John Silver, Prophet) au dessin.

 

 

Rassurez-vous, ça ne signifie pas que Christin et Mézières abandonnent leur série-phare : l’album s’inscrit simplement dans la collection « Valérian par… », inaugurée par Manu Larcenet en 2011 avec l’hilarant L’armure du Jakolass !
 


Outre Valérian et Laureline, on y retrouve les Shingouz, des petits aliens commerçants apparus pour la première fois en 1975 dans L’ambassadeur des ombres. Ces empotés ont perdu, au jeu, une société dont on découvre qu’elle est propriétaire de… la Terre ! C’est désormais un individu surnommé « L’assoiffeur de mondes » qui est propriétaire de notre planète. Ouch ! Nos deux héros tâcheront évidemment de résoudre l’affaire au cours d’un récit aussi riche en rebondissements qu’hyper rigolo.

 

Valérian par… - « Shingouzlooz Inc. », par Wilfrid Lupano et Mathieu Lauffray - éditions Dargaud, 13,99 euros
En librairie le 22 septembre

 

Camus ressuscité par Ferrandez
 


Après avoir adapté en bande dessinée L’hôte et L’étranger, Jacques Ferrandez (Carnets d’Orient, L’outremangeur) s’attaque au Premier homme, autre chef-d’œuvre du romancier français Albert Camus. Sacrée gageure quand on connaît la complexité de ce texte autobiographique, dont Ferrandez dit avoir essayé de « le restituer sans le dénaturer car il comporte à la fois des scènes très touchantes, narratives, lyriques, et des phrases torrentielles sans ponctuation. »
 


On y suit un certain Jacques Cormery (c’est-à-dire Albert Camus) durant différentes étapes fondatrices de sa vie, de ses toutes premières années en Algérie à sa visite, en 1947, du cimetière de Saint-Brieuc où est enterré son père, mort en 1914 sur le front de Marne. Enfant, lycéen, adulte, Camus prend littéralement chair sous les pinceaux experts de Ferrandez.
 


Pour l’histoire, le manuscrit (inachevé) du Premier homme fut retrouvé dans l’épave de l’automobile de Camus, à bord de laquelle l’auteur s’est tué, le 4 janvier 1960, en percutant un platane.

 

Le premier homme, par Jacques Ferrandez - éditions Gallimard BD, 24 euros
En librairie le 21 septembre

 

 

Un faux King affronte de vrais morts-vivants
 


À l’origine coloriste de BD (notamment sur la série Egovox), Nikopek est l’auteur de l’inoubliable Rock a Billy Zombie Superstar, une série délirante dont le héros, Bill Rockerson, est un minable sosie d' Elvis malencontreusement mordu par un zombie.
 


Sept ans après (les deux uniques tomes ont été publiés en 2009 et 2010), le voilà qui reprend les pinceaux pour ranimer son éternel (anti) héros dans une aventure encore plus pulp et gore. Youpi !
 


La bataille contre les zombies a manifestement engendré le chaos sur Terre, à la surface de laquelle règne un hiver nucléaire et ne subsistent que ruines et désolation. Mais il en faudrait plus pour empêcher Billy Rockerson de se lancer au secours de sa chérie, « prisonnière » de l’effrayant Hadès… Sombre et ultra-violente, cette suite confirme la profondeur de l’univers - déjanté - créé par Nikopek. À réserver aux amateurs du genre.

 

Rockabilly Zombie Apocalypse t1 - « Les terres de la malédiction », par Nikopek - éditions Ankama, 14,90 euros
En librairie le 22 septembre