VIDEO. Sting a été décoré par le Smithsonian

PEOPLE L’institution américaine a honoré le chanteur britannique…

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Sting au Smithsonian National Museum Of American History de Washington
Le chanteur Sting au Smithsonian National Museum Of American History de Washington — WENN

Sting a beau être britannique, c’est le Smithsonian américain qui l’a honoré vendredi lors d’une cérémonie en son honneur. Décoré pour son talent, mais aussi pour son action philanthropique de longue date, puisque dès 1981, le chanteur du groupe Police était actif au sein d’Amnesty International, à qui il avait offert son premier concert solo.

A post shared by Sting (@theofficialsting) on

« J’avais décidé de leur donner ma Fender des années 80 parce que c’est celle que j’avais utilisée pour le Secret Policeman’s Other Ball. Je continue de penser que c’était un bon choix… J’ai écrit beaucoup de morceaux sur cette guitare. C’est à cette occasion que j’ai entamé ma carrière solo… Et ça a marqué ma première collaboration avec Amnesty International », s’est-il rappelé dans un communiqué relayé par le LA Times.

>> A lire aussi : Le PDG de Sony révèle quelques secrets sur ses artistes

Chanteur et activiste

Depuis près de 40 ans, Sting ne fait pas que chanter. Si on l’a déjà vu au cinéma, l’artiste est surtout très engagé dans diverses causes à prédominance écologique. En 1989, il montait avec sa femme, Trudie Styler, la Rainforest Foundation, pour lutter contre la déforestation en Amazonie.

Par ailleurs, sa collaboration avec Amnesty International en avait inspiré bien d’autres, bien plus médiatisés, à rejoindre les rangs de ces artistes qui n’ont pas hésité à utiliser leur notoriété à des fins utiles. Qu’il s’agisse de Bono, Peter Gabriel, Bob Geldof, et bien d’autres après eux, tous ont suivi l’exemple donné, en 1981, par Sting, et son concert désormais historique.