Sur Switch, les Lapins crétins donnent un gros coup de jeune à l'univers Mario

JEUX VIDEO Ils débarquent aujourd'hui sur Switch: Mario et les célèbres Lapins Crétins se retrouvent dans un crossover aussi drôle qu'intelligent. On n'a jamais vu Mario aussi cool...

Jean-François Morisse
— 
Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle, une exclusivité pour la console Switch de Nintendo.
Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle, une exclusivité pour la console Switch de Nintendo. — Ubisoft
  • Un jeu tactique accessible et fun à la fois.
  • Tout l'humour des Lapins crétins dans le monde de Mario.
  • Un titre pas aussi facile qu'on pourrait le penser.

Une annonce tonitruante. Lors du dernier salon E3 de Los Angeles, le jeu Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle (titre exclusif de la console Switch) créait, malgré un leak (une fuite) quelques jours plus tôt, l’événement.


La photo d’Yves Guillemot, l’emblématique et sympathique patron d’Ubisoft aux côtés du Japonais Shigeru Miyamoto, créateur de l’iconique personnage de Mario a dans la foulée fait le tour de la planète.



Pour la première fois, les Lapins Crétins, stars françaises nées dans la foulée de Rayman, jouent la carte du crossover en envahissant le royaume de Mario dans un jeu de stratégie aussi intelligent que coloré.

Entre deux combats tactiques Mario et ses compagnons explorent le monde à la recherche d'objets cachés.
Entre deux combats tactiques Mario et ses compagnons explorent le monde à la recherche d'objets cachés. - Ubisoft

Ça n’est pas la première fois que Mario croise la route d’autres héros de jeux vidéo. Sonic, concurrent emblématique de Mario dans les années 90, retrouve régulièrement le célèbre plombier dans des jeux de sports depuis plusieurs années (Mario et Sonic aux Jeux Olympiques).

Mario, un héros bien (trop) sage

Quand Sonic jouait la carte du héros un peu rebelle, Mario surfait tranquillement sur son aspect un peu bonhomme, propre sur lui et pour tout dire bien sage. Autant dire qu’en mêlant l’univers un rien turbulent des Lapins Crétins à celui de Mario, Ubisoft donne à Mario, Peach et Luigi un petit côté cool. On aurait presque envie de dire que cette rencontre inattendue décoince un peu l’iconique plombier.

Un jeu drôle et intelligent

Car qu’on ne s’y trompe pas : Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle reprend l’humour propre l’univers de ces rongeurs aussi stupides qu’attachants. Les gags et les situations drôles ne manqueront pas de faire sourire petits et grands même si le jeu n’est pas si facile. Dans l’univers coloré de Mario, le joueur doit affronter de maléfiques lapins crétins lors de combats tactiques en tour par tour.

Des combats tactiques accessibles qui représentent néanmoins un véritable challenge.
Des combats tactiques accessibles qui représentent néanmoins un véritable challenge. - Ubisoft

Dans l’esprit d’un jeu comme XCom, chaque camp bouge et attaque l’un après l’autre en prenant en compte la disposition des éléments présents sur le champ de bataille. Simples au début, les combats deviennent vite complexes et en même temps passionnants car toujours très accessibles.

Le plaisir de jouer avant tout

On a beau livrer des combats acharnés, les coups spéciaux (et tordus) restent fun. Une défaite ne vient pas signer la fin de la partie d’autant qu’un mode facile (qui octroie au joueur plus de vies) permet de se donner une chance supplémentaire tout en préservant le plaisir de jouer. Ces combats tactiques vont à l’essentiel tout en préservant l’intérêt des titres de ce genre. On est loin de la complexité et du caractère punitif d’un XCom. Comme bien souvent dans les univers de Nintendo, le titre place avant toute chose le plaisir de jouer.

Un véritable challenge

Entre deux affrontements, on explore le monde à la recherche de pièces et d’objets cachés. Reste que les kids auront sans doute du mal passer le premier monde (le jeu en compte quatre au total) sans la complicité de leurs parents.

Quatre univers différents attendent les héros de cette aventure.
Quatre univers différents attendent les héros de cette aventure. - Ubisoft

Avouons-le, on ne se fait pas prier pour prendre la manette ou la console car le jeu se prête aussi bien à une utilisation sur un téléviseur que sur le petit écran de la Switch. D’autant que la réalisation remarquable, graphismes et musiques, n’a rien à envier aux meilleurs titres Nintendo de la Switch.

Yves Guillemot peut être fier. En s’associant à Nintendo, Ubisoft livre un titre drôle, parfaitement réalisé, passionnant et… intelligent ! Une véritable performance quand on met en scène les célèbres Lapins Crétins.

Retrouvez toute l’actualité du jeu vidéo avec Jeux Vidéo Magazine.