Journées du patrimoine: Pour les propriétaires aussi, c'est l'événement

VISITE A l'occasion des Journées européennes du Patrimoine, les 16 et 17 septembre, «20 Minutes» s'est intéressé au ressenti des propriétaires qui n'ouvrent leur bien qu'au cours d'un week-end par an...

Claire Barrois

— 

Le château de Posanges, en Côte-d'Or, ouvre ses portes tous les ans aux Journées du patrimoine.
Le château de Posanges, en Côte-d'Or, ouvre ses portes tous les ans aux Journées du patrimoine. — Château de Posanges

Impossible de rater le château de Posanges pour les automobilistes qui empruntent la D905, en Bourgogne. Et, bonne nouvelle, les 16 et 17 septembre, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, comme de nombreux autres bâtiments privés, cette bâtisse du XVe siècle sera ouverte au public. Une démarche qui n’est pas aussi anodine qu’elle y paraît pour des propriétaires qui ne reçoivent (presque) pas de public le reste du temps.

A Posanges, le château médiéval posé au bord de la route intrigue autant qu’il fascine les automobilistes et les gens du coin. D’autant plus qu’il était fermé au public depuis 1964. Un changement de propriétaire avait, à l’époque, transformé la ferme dans laquelle chacun allait et venait à sa guise, en forteresse imprenable. Une frustration au village à laquelle le propriétaire arrivé en 2009 a remédié.

Dépassé à la première ouverture

En 2010, le nouveau propriétaire – qui souhaite rester anonyme — passe un accord avec le maire : Il réservera la première ouverture du château depuis quarante ans aux habitants de Posanges. « Le maire m’a demandé d’organiser une visite privée pour les cinquante habitants (ou anciens habitants) du village, se souvient le châtelain. Nous n’avions fait aucune publicité, donc je pensais effectivement accueillir cune cinquantaine de personnes. Quand on a ouvert la porte, il y avait finalement 300 personnes qui bloquaient toute la départementale pour visiter. Le bouche-à-oreille avait fait son travail ! »

Un peu trop pour le Parisien qui se retrouve vite débordé : « Nous avions ouvert le dimanche matin et je devais partir dans l’après-midi. Des centaines de personnes attendaient dans l’entrée quand je suis parti. Evidemment, les curieux qui s’étaient déplacés -l’un d’entre eux avait parcouru 400 km- ont été très mécontents que je leur ferme la porte au nez. » Rendez-vous est pris pour l’année suivante, et les suivantes si affinité.

Un patrimoine très vivant

Depuis sept ans que le château de Posanges est ouvert pour les Journées du patrimoine, l’affluence ne décroît pas. Car, autour de ces deux jours de fête, une association, Les voisins du château, s’est montée pour valoriser le patrimoine du village et animer la visite du château. « L’association a créé une dynamique. Ses animations, complétées par des bénévoles venus des quatre coins de la France, donnent une atmosphère festive au week-end. » Au programme : Artisanat ancien, combats en armes, animations musicales.

Côté histoire, le propriétaire se charge de la visite. « Pour la première visite, j’avais un peu révisé, précise-t-il. L’histoire du château est assez bien établie. Le château est devenu une ferme dès le XVIIe siècle, ce qui lui a d’ailleurs permis de passer la Révolution sans encombres. » Les extérieurs sont donc impressionnants parce qu’ils ont conservé leur état d’origine. « Très peu de bâtiments dégagent l’impression que rien n’a changé depuis la guerre de Cent Ans, d’avoir voyagé dans le temps », glisse le propriétaire, admiratif. Autant que les visiteurs, dont le nombre croît chaque année.