VIDEO. L'écrivain Gonzague Saint Bris est mort dans un accident de voiture

DISPARITION Gonzague Saint Bris était le passager d'une voiture qui a percuté un arbre sur une route départementale normande...

Fabien Randanne, avec Thibaut Chevillard

— 

L'écrivain et historien Gonzague Saint Bris, en juin 2017.
L'écrivain et historien Gonzague Saint Bris, en juin 2017. — JOEL SAGET / AFP

L’écrivain Gonzague Saint Bris est décédé dans la nuit de lundi à mardi, dans un accident de voiture, en Normandie, d’après nos sources, confirmant une information du Point. Il était à bord d’un véhicule qui a percuté un arbre, aux alentours de minuit, sur la D675, dans les environs de Pont-L’Evêque. Il a été éjecté de l’habitacle par le choc, tout comme la femme qui conduisait. Cette dernière, âgée de 40 ans, a été hospitalisée à Lisieux et son pronostic vital n’est pas engagé a appris 20 Minutes. La brigade de Blangy-le-Château a été chargée de l’enquête.

Gonzague Saint Bris, 69 ans, a écrit une cinquantaine de livres, essentiellement des biographies (La Fayette, Musset, Balzac…). Il a reçu plusieurs prix littéraires, dont l’Interallié, en 2002, pour Les vieillards de Brighton, mais n’est jamais parvenu à intégrer l’Académie française malgré ses trois candidatures déposées entre 2001 et 2012. Il avait publié en mars Déshabillons l'histoire de France chez XO et la sortie de son nouvel ouvrage, Les Aristocrates rebelles, est annoncée pour la fin août (Les Arènes).

Un visage connu des téléspectateurs

Il avait commencé sa carrière comme journaliste en 1967 à La vigie marocaine, avant de poursuivre son parcours dans de nombreuses rédactions dont celle de La Nouvelle république, d’Europe 1, du Figaro ou de Paris Match.

Son visage était connu des téléspectateurs. Gonzague Saint Bris était sollicité pour commenter l’actualité people ou pour ses compétences d’historien. Il intervenait notamment dans Midi en France sur France 3 et dans OFNI, l’info retournée sur W9.

« Elegant, pétillant, unique »

Très investi dans les événements culturels, il a entre autres créé le festival littéraire La forêt des livres, dont la 22e édition se tiendra le 27 août, à Chanceaux-près-Loche (Indre-et-Loire).

Plusieurs personnalités ont réagi dès l’annonce de son décès. Stéphane Bern a fait part de sa « stupeur » et de son « émotion » en qualifiant Gonzague Saint Bris de « brillant orateur ». Tatiana de Rosnay, elle, a fait part de sa « tristesse » en saluant un homme « élégant, pétillant, unique ».