VIDEO. Michel Berger, 25 ans après sa mort: Un artiste rock'n'roll ?

DISPARITION Derrière l’image d’un homme sage, Michel Berger était en fait un vrai rockeur…

E.P.

— 

Michel Berger était un rockeur dans l'âme.
Michel Berger était un rockeur dans l'âme. — BENAROCH
  • Michel Berger était incollable sur les deux derniers albums du guitariste Jimi Hendrix.
  • Il a composé deux opéras rock : Starmania et La légende de Jimmy.
  • Il a contribué à renforcer la Rock’n’roll Attitude de Johnny Hallyday.

Michel Berger était un homme plutôt discret. Calme. Un brin dépressif, peut-être. Tout de même bien loin de l’image consacrée de la rock star « destroy » cassant ses instruments sur scène. Et pourtant…

Pourtant, derrière le doigté mélodieux de ce pianiste chanteur auteur-compositeur se cachait une âme très… rock’n’roll !

En témoignent ses deux opéras rock, Starmania en 1978 et La légende de Jimmy basé sur la vie de James Dean, en 1990. Sans compter son amour pour le bon vieux rock de l’ère soixante-huitarde. Saviez-vous que le sujet de sa maîtrise de philosophie portait sur les deux derniers albums de l’un des plus grands guitaristes de tous les temps, Jimi Hendrix ? Quoi de plus rock !

>> A lire aussi : VIDEO. Michel Berger et Dr. Dre, le mashup génial

Michel Berger, ce sont aussi deux belles histoires d’amour.L’une avec Véronique Sanson, qui le quitta au bout de quatre ans pour retrouver, de l’autre côté de l’Atlantique, celui qu’elle finira par épouser, le chanteur Stephen Stills. L’autre avec France Gall. Sa muse. Celle avec qui il aura deux filles. Et qu’il voulait quitter  pour une mannequin, Béatrice Grimm. Il n’en eut pas le temps. Il mourut jeune. Pas à 27 ans. Mais à 44 ans…