VIDEO. Paul McCartney aussi va écrire une chanson sur Donald Trump

MUSIQUE L'ancien Beatles n'est pas un grand fan du président américain...

20 Minutes avec agences

— 

L'ancien Beatles Paul McCartney à New York
L'ancien Beatles Paul McCartney à New York — WENN

Après le chanteur des Rolling Stones Mick Jagger, c’est au tour du Beatles Paul McCartney de consacrer son art à Donald Trump. Il prépare une chanson sur le président américain pour son prochain album. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré aux étudiants de la Liverpool Institute of Performing Arts (LIPA), comme le rapporte le Liverpool Echo.

Il en a expliqué la raison : « Parfois, la situation dans le monde est si folle qu’il faut en parler ».

L’ancien Beatles n’a pas précisé s’il s’agirait d’un titre à charge contre l’actuel locataire de la Maison Blanche, mais au vu de ses dernières déclarations, il ne le porte clairement pas dans son cœur. « Je ne suis pas un fan du tout, il a fait ressortir tout un tas de préjugés qui sont parfois dormants chez les gens, il a fait ressortir le côté horrible de l’Amérique, les gens ont maintenant l’impression qu’ils ont un blanc-seing pour être, sinon violents, du moins hostiles auprès des personnes de couleurs, ou de différentes races. Je pensais qu’on avait dépassé ça il y a bien longtemps », avait-il déclaré au Daily Telegraph.

Une inspiration pour tous

A défaut de briller par ses choix politiques, Donald Trump peut en tout cas se vanter d’insuffler de l’inspiration auprès des artistes. Le stand-up et les late shows américains n’ont jamais autant été regardés que depuis son élection. Quant aux musiciens, ils prennent la plume pour dénoncer les choix du Républicain.

>> A lire aussi : VIDEO. Paul McCartney a été surpris par Kanye West

Mick Jagger a ainsi sorti cette semaine Gotta get a grip. Avant lui, s’il ne fallait en citer qu’un, Bruce Springsteen a repris du service dans la chanson contestataire avec un nouveau titre dédié à Donald Trump, intitulée That’s what makes us great, et qu’il a créé avec Joe Grushecky.