Titeuf, Astérix, Lastman… Découvrez en avance les six BD les plus attendues de la rentrée

BD Parmi la floppée de titres annoncés, ces six albums devraient cartonner en librairie…

Olivier Mimran

— 

Lastman, Astérix et Obélix, Titeuf
Lastman, Astérix et Obélix, Titeuf — © Auteurs + éditions Casterman, Albert René & Glénat 2017

C’est la disette pour les amateurs de bande dessinée puisque les éditeurs prenant aussi des vacances, il ne sort quasiment plus un album entre fin juin et fin août ! Enfin, qu’on se rassure : la rentrée est toujours généreuse en nouveautés, et celle de cette année ne dérogera pas à la règle. Parmi la foison de récits qui vous attendent, 20 Minutes a repéré les six « plus grosses machines » qu’on vous présente par ordre chronologique de sortie.

 

Lapinot : de retour d’entre les morts

Comme on vous l’annonçait en avril, c’est via un tweet discret que Lewis Trondheim, le créateur de Lapinot, a annoncé le retour de son personnage fétiche… qu’on croyait pourtant mort et enterré (Lapinot a en effet succombé dans La vie comme elle vient, douzième tome de ses aventures paru… voilà treize ans !).

>> À LIRE AUSSI << «Infinity 8», le space-opéra déjanté de Lewis trondheim et Olivier vatine

Depuis, c’est officiel : Lapinot ressuscite bien aux éditions L’Association (au sein desquelles il est « né » avant d’être édité par Dargaud). Dans Un monde un peu meilleur, on devrait découvrir de nouvelles têtes - de bestioles, la série mettant en scène des animaux anthropomorphes - et en retrouver de plus connues, comme celle de Richard (meilleur pote de Lapinot, un vrai aimant à catastrophes), Titi, Nadia etc. On s’en régale d’avance !

Les nouvelles aventures de Lapinot tome 1 - « Un monde un peu meilleur », par L. Trondheim - éditions L’Association, 13 euros.
En librairie le 22 août 2017

 

 

Lastman : un arrière-goût de sorcellerie

Même si elle a débuté en 2013, Lastman reste LA série du moment. D’abord parce qu’elle cartonne en librairie (le premier cycle de six albums s’est vendu à plus de 150 000 exemplaires par le monde), ensuite parce qu’elle connaît de multiples déclinaisons : les aventures de Richard, Elorna et Adrian ont d’abord été adaptées en jeu vidéo (un peu bourrin), puis, plus récemment, en série d’animation pour France 4.

>> À LIRE AUSSI << «Une soeur», de B. Vivès, ou comment passer des Pokémon au désir amoureux


On débarque dans ce dixième tome après la chute des Aigles rouges. Alors que nos trois héros cherchent un moyen de retourner dans la Vallée des Rois, ils apprennent qu’un puissant sorcier sème le chaos des deux côtés du rift… Ça sent la bonne baston, non ?
Lastman tome 10, par Balak, M. Sanlaville & B. Vivès - éditions Casterman, 12,50 euros.
En librairie le 23 août 2017
 

 

Titeuf : le retour de la terreur des cours de récré

Y’a pas à dire, Zep tient le rythme : quoiqu’il arrive, le suisse sort, tous les deux ans, un nouvel album de Titeuf, la méga idole des enfants (et de pas mal de leurs parents). Et c’est toujours à la même période, à savoir juste avant la vraie rentrée - oui, scolaire. Il en est bien récompensé puisque chaque nouvel album du mini-héros à la houppe blonde s’écoule à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires !

>> À LIRE AUSSI << Lille: le carton de Zep au palais des Beaux-Arts


 

Zep n’a pourtant pas chômé ces derniers temps, puisqu’il a collaboré à la série collective Infinity 8 et qu’il a publié une BD « adulte », Un bruit étrange et beau, fin 2016. Voilà malgré tout que revient Titeuf, dont on avait cru qu’ il était devenu adolescent dans le précédent album de ses aventures… mais qui est bien resté le petit garçon un rien espiègle qu’on aime tant. Dans À fond le slip !, il s’intéresse davantage au monde qui l’entoure. Mais des manifs contre les « IVGétariens » - lol - au problème des déchets nucléaires, il trouve que les histoires d’adultes sont « pô marrantes ». Nous, on trouve toujours que les siennes le sont !

Titeuf tome 15 - « À fond le slip ! », par Zep - éditions Glénat, 10,55 euros.
En librairie le 31 août 2017
 

 

Jeremiah : la jeunesse de l’éternel faire-valoir

À 78 ans passés, le grand prix d’Angoulême 2016 reste un des auteurs les plus productifs du 9e Art : alors qu’il vient à peine de publier deux albums scénarisés par son fils, le voilà qui livre un nouveau tome de Jeremiah, une de ses séries phare. Enfin, on devrait plutôt parler d’un spin of puisque le personnage principal de Kurdy Malloy et Mama Olga est le personnage secondaire de la série mère, et qu’Hermann opère un flash-back puisqu’il met en scène un Kurdy adolescent.

>> À LIRE AUSSI << Vidéo. Les leçons de dessin d'Hermann (4/4) : Kurdy

Et Jeremiah ? Le verra-t-on ou ne le verra-t-on pas ? Décidément, l’auteur belge n’a pas fini d’étonner ses lecteurs. Et, album après album, de rappeler à ses détracteurs - car il est l’un des rares acteurs « clivants » du monde de la bande dessinée -, combien sa consécration angoumoisine était légitime.

Jeremiah tome 15 - « Kurdy Malloy et Mama Olga », par Hermann - éditions Dupuis, 12 euros.
En librairie le 1er septembre 2017
 

 

Taniguchi : l’œuvre posthume (et inachevée)

Décédé en février dernier, le japonais Jirô Taniguchi est unanimement considéré comme l’un des plus grands mangakas de sa génération et comme l’ un des artisans du « rapprochement » entre bande dessinée franco-belge et manga (il était, par exemple, très admiratif de l’œuvre du français Jean Giraud/Moebius, avec lequel il a cosigné l’album Icare). Autant dire que sa disparition est une perte immense. Alors apprendre que son ultime album va enfin être publié suscite naturellement émotion et curiosité…

>> À LIRE AUSSI << 7 mangas pour découvrir Jirô Taniguchi

On ne sait pourtant pas grand-chose de La Forêt millénaire, sinon que c’était la première collaboration directe entre le Maître et un éditeur français (le livre sera d’ailleurs simultanément publié en France et au Japon) ; et qu’il était supposé compter trois volumes… Il n’y en aura donc qu’un, inachevé, mais dont on est au moins sûrs qu’il transpirera cet intense lyrisme qui caractérise l’œuvre de Taniguchi.

La forêt millénaire, par Jirô Taniguchi - éditions Rue de Sèvres, 18 euros.
En librairie le 27 septembre 2017
 

 

Astérix : les Gaulois traversent les Alpes

Annoncé en grande pompe en janvier dernier, le nouvel album d’Astérix et Obélix reconduit son nouveau duo d’auteurs, Jean-Yves Ferri au scénario et Didier Conrad au dessin. Normal, on ne change pas une équipe qui gagne ! Et, outre ses galons, celle-ci a non seulement gagné la reconnaissance d’Uderzo - le co-créateur d’Astérix - mais également celle du public, Le papyrus de César (précédent volume de la série, sorti en 2015) s’étant écoulé à près de 4 millions d’exemplaires par le monde !

>> À LIRE AUSSI << Astérix : un nouvel album sortira le 19 octobre prochain


Le second fruit de la collaboration de Ferri et Conrad verra donc Astérix et Obélix « visiter » l’Italie, alors sous la coupe de Rome. Sauf qu’à l’image de la gaule voisine, l’Italie est constituée d’une multitude de peuples qui n’entendent pas jouer le jeu de l’unification voulu par César. Nul doute que nos célèbres Gaulois risquent de rajouter à la pagaille ambiante… enfin, on en reparlera puisque s’il est un titre auquel il sera difficile d’échapper, c’est bien celui-là. Et c’est 100% légitime, par Toutatis !

Astérix tome 37 - « Astérix et la Transitalique », par J.-Y. Ferri & Didier Conrad - éditions Albert René, 9,99 euros.
En librairie le 19 octobre 2017