Décès du compositeur français Pierre Henry, père de la «musique concrète»

MUSIQUE Maître de la musique électroacoustique et auteur du cultissime «Pysché Rock»...

V. J.

— 

Le compositeur Pierre Henry dans un studio à Paris le 9 décembre 2008
Le compositeur Pierre Henry dans un studio à Paris le 9 décembre 2008 — Stephane de Sakutin AFP

Père de la « musique concrète », inventeur de bruits et de sons éclectiques voire étranges, le compositeur français Pierre Henry est mort jeudi à l’âge de 89 ans. « Il est décédé cette nuit. Il allait fêter ses 90 ans le 9 décembre », a annoncé Isabelle Warnier, son assistante et proche de la famille.

Il était connu pour Messe pour le temps présent composé en 1967 pour Maurice Béjart, et surtout le titre Psyché Rock, un morceau plus accessible pour le grand public, décliné à l’infini (jusque dans le générique de la série Futurama), mais non représentatif de son œuvre et de sa musique électroacoustique. Il a également collaboré avec Béjart sur Symphonie pour un homme seul, Orphée ou La Reine verte. Pierre Henry était également officier de la Légion d’honneur, commandeur des Arts et des Lettres et avait été honoré aux Victoires de la musique en 1998.