Coup (de baguette magique) de vieux: «Harry Potter» a 20 ans!

HAPPY BIRTHDAY Mardi, «Harry Potter» fêtera la sortie du premier livre de la saga il y a 20 ans et réveillera chez les fans du sorcier à lunettes des souvenirs magiques...

V. J. avec AFP

— 

Daniel Radcliffe dans Harry Potter et la chambre des secrets.
Daniel Radcliffe dans Harry Potter et la chambre des secrets. — Warner Bros.

C’était le 27 juin 1997, l’écrivaine britannique J.K. Rowling publiait le premier tome d’Harry Potter après avoir essuyé une dizaine de refus d’éditeurs. Son Harry Potter à l’école des sorciers sera suivi par six autres romans, huit films, une pièce de théâtre, des parcs à thème aux Etats-Unis et au Japon, un parcours touristique en Ecosse, une exposition permanente à Londres sans oublier nombre de déclinaisons marketing.

J.K. Rowling a l’idée de Harry Potter en 1990 lors d’un voyage en train entre Manchester et Londres, et commence à écrire ses aventures alors qu’elle enseigne l’anglais au Portugal. Après son mariage avec un Portugais, la naissance de sa fille Jessica et un divorce, elle revient s’installer à Edimbourg, en Ecosse, où elle vit d’allocations et termine sa saga. Elle trouve un éditeur, Bloomsbury, en août 1996, et peut enfin partager son histoire avec l’Angleterre puis le reste du monde.

>> «Harry Potter»: Le teaser du «fan film» sur Voldemort va en faire rêver plus d'un

450 millions de livres vendus dans le monde

Soit Harry jeune sorcier et nouvel élève à l’école de sorcellerie de Poudlard, aux côtés de ses amis Ron Weasley et Hermione Granger. Parmi tous les personnages qu’il croisera (Dumbledore, Rogue, Drago, Hagrid…), le plus important est peut-êtrecelui dont on ne doit pas prononcer le nom, Voldemort (oups), un mage noir à la recherche de l’immortalité qui a assassiné les parents de Harry lorsqu’il était encore bébé.

Publiés entre 1997 et 2007, les sept volumes de Harry Potter ont été traduits en 79 langues dans 200 pays, et se sont vendus à plus de 450 millions d’exemplaires dans le monde, dont 28 millions en France. Le premier tome a été initialement tiré à 1.000 exemplaires - devenus des trésors pour les collectionneurs - et a valu à J.K. Rowling un contrat de 1.700 euros. Aujourd’hui, elle est l’une des personnes les plus riches du Royaume-Uni, à la tête d’une fortune de 743 millions d’euros.

>> A lire aussi : Le manuscrit d’un «prequel» d’Harry Potter a été volé, et J.K. Rowling est en panique

Huit films, une pièce de théâtre, des parcs à thème

Il faut également tenir compte des non pas sept mais huit films tirés de la saga, le dernier volume, Les Reliques de la Mort, ayant été divisé en deux long-métrages. Les deux premiers films ont été réalisés par Chris Columbus, le troisième par le Mexicain Alfonso Cuaron, le quatrième par Mike Newell et les quatre derniers par David Yates. Au total, ils ont rapporté dans le monde 6,5 milliards d’euros, les livres 6,9 milliards et les produits dérivés 6,5 milliards.

Mais Harry Potter ne s’est pas arrêté avec cette saga de livres et de films, comme le prouve Harry Potter et l’Enfant maudit, une pièce de théâtre de deux fois 2h30 jouée à Londres depuis juillet 2016, où on retrouve le héros adulte et père de trois enfants. L’univers potterien continue d’exister par exemple à travers les films spin-off Les Animaux fantastiques, une exposition ouverte depuis 2012 à Londres et qui accueille 6.000 visiteurs par jour, des parcs à thème créés par les studio Universal à Orlando à Hollywood et à Osaka au Japon, des circuits guidés organisés par l’office du tourisme d’Ecosse, ou encore le site Pottermore, sur lequel J.K. Rowling continue de donner des informations, de publier des nouvelles sur son univers. Récemment, l’auteure a ainsi publié un article, The Potter Family, où elle explique qu’il existe en fait DEUX Harry Potter.