Cadeau d'enfants du rock

Boris Bastide

— 

DR

Toutes guitares dehors. Pour «This Gift», son troisième album, Sons and Daughters s'en est remis à la fée électricité. Le mélange de garage et de country cher aux Ecossais est parsemé ici de nombreux riffs tranchants. Dont un placé dès l'ouverture du disque sur le très réussi «Gilt Complex».


Virage pop


Voix mixée très en avant, refrains accrocheurs, «Na na na» et «oh oh oh» à la pelle... Le quatuor s'est aussi converti à la pop avec l'aide de l'ex-Suede, Bernard Butler, à la production. Mais n'a rien renié de son imagerie sombre. Une manière pour le groupe de creuser un peu plus la filiation avec ses idoles. « Ce qu'on aime dans la pop, explique le guitariste Scott Paterson, c'est le contraste entre un son accrocheur et une écriture plus noire. Comme chez les Smiths ou le Velvet Under­ground. »