Poursuivi pour agression sexuelle, l'acteur Bill Cosby ne témoignera pas à son procès

PROCES L’acteur a pris lui-même la décision de ne pas témoigner lors de son procès…

20 Minutes avec AFP

— 

L'acteur Bill Cosby à l'ouverture de son procès le 9 juin 2017 à Norristown
L'acteur Bill Cosby à l'ouverture de son procès le 9 juin 2017 à Norristown — Matt Rourke/AP/SIPA

Bill Cosby ne parlera pas. L’acteur américain a confirmé ce lundi qu’il ne témoignerait pas lors de son procès, une position déjà rendue publique avant l’ouverture des débats mais que ses avocats envisageaient de remettre en cause.

>> A lire aussi: Le vent pourrait tourner pour Bill Cosby

« Est-ce votre décision de ne pas témoigner ? »

« Vous avez décidé de ne pas témoigner dans ce dossier ? », a demandé au comédien le juge Steven O’Neill, à la reprise des débats lundi, après une première semaine très animée. « Oui », a répondu Bill Cosby.

« Est-ce votre décision de ne pas témoigner ? », a poursuivi le magistrat. « Oui », a déclaré l’accusé, sous les yeux de son épouse, présente pour la première fois à l’audience.

En procédure pénale américaine, l’accusé a le choix de témoigner ou non durant son procès, ce que le ministère public ne peut lui contester. Il est fréquent, aux Etats-Unis, que les mis en cause s’abstiennent de prendre la parole à l’audience.

Poursuivi pour agression sexuelle

Bill Cosby est poursuivi pour agression sexuelle sur la personne d’Andrea Constand, des faits qui remontent à 2004. Il a reconnu avoir procédé à des attouchements sur la victime présumée, mais affirme qu’il s’agissait d’un rapport consensuel.

Interrogé par le juge, le principal avocat de Bill Cosby, Brian McMonagle, a indiqué que la défense avait demandé à citer deux témoins seulement. Le magistrat a décidé d’en écarter un des deux, Marguerite Jackson, pour n’accepter que le témoignage de Richard Schaeffer, l’un des policiers qui a recueilli la déposition d’Andrea Constand.

Le témoin s’est immédiatement présenté et n’a été interrogé qu’une poignée de minutes, son départ ouvrant la voie aux plaidoiries.

Andrea Constand a alors fait son entrée dans la salle en compagnie de sa mère, pour s’asseoir dans le public afin d’écouter les arguments des deux camps.