VIDEO. « One love Manchester »: Sept moments forts du concert d’Ariana Grande à Manchester

MUSIQUE Un show en hommage aux victimes de l'attentat qui avait visé les fans de la chanteuse le 22 mai...

M.C.

— 

Ariana Grande en concert à Manchester, le 4 juin 2017.
Ariana Grande en concert à Manchester, le 4 juin 2017. — Dave Hogan for One Love Manchester / One Love Manchester / AFP

Un concert pour défier la peur. Moins de deux semaines après l’attaque kamikaze qui a fait 22 morts et plus de cent blessés lors du précédent passage d’Ariana Grande à Manchester, et quelques heures après un nouvel attentat à Londres, des milliers de Mancuniens ont fait la queue plusieurs heures durant, dimanche soir, pour revenir voir la chanteuse, protégés par un impressionnant dispositif de sécurité, avec des policiers lourdement armés, certains arrivés en renfort de Londres.

Parmi les quelque 50.000 personnes formant le public, une majorité d’adolescents, accompagnés ou non par leurs parents, portant des bracelets « we stand together » (« nous sommes ensemble »), des serre-têtes oreilles de chat, dont s’affuble Ariana Grande sur son dernier album, et des t-shirts abeille, insecte qui figure sur les armoiries de la ville de Manchester. Des milliers de personnes présentes dimanche avaient vécu l’horreur de près le 22 mai. Certains blessés étaient d’ailleurs en chaise roulante pour assister à un show qui n’a pas manqué de moments d’émotion.

>> A lire aussi : La chanteuse Ariana Grande «prie pour Londres»

 

  • Quand un policier a dansé avec des enfants

Ce ne devait être qu’un simple plan de coupe, pendant que Justin Bieber s’adressait à la foule. L’image de ce policier en uniforme, vêtu d’un gilet jaune et dansant avec des enfants, a pourtant largement éclipsé le chanteur dans le cœur des internautes. En même temps, Bieber recommandait de « combattre le mal par l’amour ». Belle illustration.

  • Une minute de silence émouvante

Justin Bieber, Katy Perry, Coldplay, Robbie Williams, Pharrell Williams, Miley Cyrus, les Black Eyed Peas, etc., une pléiade de stars a fait le spectacle pendant les trois heures de ce concert baptisé « One love Manchester ». Une minute de silence a été observée avant l’entrée en scène des artistes auxquels s’est joint Liam Gallagher, ex-chanteur d’Oasis et invité surprise de dernière minute. Le poète Tony Walsh a ensuite lu This is the Place, un texte qu’il avait lu au lendemain de l’attentat.

Mais ceux qui avaient espéré des retrouvailles d’Oasis ont été déçus : Liam a tweeté ce lundi pour insulter son frère Noel et lui reprocher de ne pas être venu.

 

  • Le public chante avec Robbie Williams

Robbie Williams a dédié son tube Angels à toutes les victimes de l’attentat du 22 mai.

« L’amour gagne toujours, n’est-ce pas ? Quelle meilleure façon de combattre le mal », a lancé Justin Bieber avant de chanter.

« Je ne veux ni ressentir, ni entendre, ni voir aucune trace de peur ici. La seule chose que nous ressentirons ici ce soir, c’est l’amour et les sentiments positifs », a crié Pharrell Williams, avant de se fredonner son succès planétaire, Happy. « J’aimerais prendre chacun d’entre vous dans mes bras et vous remercier. La responsabilité la plus importante qui est la nôtre en ce moment, c’est de prendre soin les uns des autres », s’est exclamé Miley Cyrus, qui l’a rejoint sur scène.

  • Ariana Grande accompagnée par une chorale de 24 élèves

Enchaînant les duos avec d’autres artistes, Ariana Grande a également été accompagnée par un chœur de vingt-quatre élèves de l’école de Parrs Wood dont certains étaient à la Manchester Arena le 22 mai, faisant couler des larmes sur scène et dans le public. « J’aimerais vous remercier d’être si forts, si unis, si aimants. Je vous aime tant », a lancé Ariana Grande au public, souvent très jeune.

  • Coldplay reprend Don’t Look Back in Anger d’Oasis

L’artiste a été particulièrement applaudie, notamment en reprenant avec le groupe Coldplay le tube d’Oasis devenu un hymne de résistance : Don’t Look Back in Anger.

  • « Elle n’aurait pas voulu voir des larmes », l’hommage d’Ariana Grande à une fan tuée le 22 mai

La chanteuse a raconté comment la mère de l’une des victimes, Olivia Campbell, 15 ans, lui a dit que sa fille n’aurait pas aimé voir des larmes dimanche soir mais « entendre des tubes ». Le public lui a répondu en pleurant certes un peu, parfois, mais surtout en chantant et en dansant.

 

  • Les larmes de la chanteuse à la fin du concert

Ariana Grande a clos le concert avec une poignante reprise d’Over The Rainbow. Les recettes de ce concert iront au fonds d’urgence « We Love Manchester » mis en place par la municipalité en partenariat avec la Croix-Rouge britannique pour soutenir les victimes et les familles de l’attentat suicide. Les spectateurs qui étaient présents le 22 mai à la Manchester Arena pour le concert de Grande disposaient d’un billet gratuit pour assister au concert de dimanche.