Qui est nommé aux Oscars 2008?

Sa. C.

— 

Fabrication des statuettes décoratives réalisées pour la 80e cérémonie des Oscars, Saugus, Californie, le 10 octobre 2007.
Fabrication des statuettes décoratives réalisées pour la 80e cérémonie des Oscars, Saugus, Californie, le 10 octobre 2007. — P. McCARTEN / REUTERS

Le suspense hollywoodien a pris fin, mardi, avec l'annonce des nominations pour les Oscars. La cérémonie de remise des prestigieuse récompense se tiendra le 24 février au théâtre Kodak à Hollywood, le quartier historique du cinéma américain au nord-ouest de Los Angeles.

Le retour des frères Coen

Avec huit sélections chacun, le film des frères Coen «Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme» et «There will be blood», de Paul Thomas Anderson, font figure de grands favoris. Suivent «Reviens-moi» et «Michael Clayton», qui en comptent chacun sept.

«Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme»:




«There will be blood»:


Les deux films sont notamment sélectionnés dans la catégorie du meilleur film. Ils se disputeront la statuette d'or avec le drame romantique «Reviens-moi», le thriller «Michael Clayton» et la comédie «Juno».

Marion Cotillard et «Persépolis» à l'honneur

Les Français ne sont pas en reste: «Persépolis», de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, est nommé dans la catégorie du meilleur film d'animation face aux productions hollywoodiennes «Ratatouille» et «Surf's up» tandis que Marion Cotillard concourt pour le prix de la meilleure actrice pour son interprétation d’Edith Piaf dans «La Môme». Elle sera face à l'Australienne Cate Blanchett («Elizabeth, l'âge d'or»), la Britannique Julie Christie («Loin d'elle»), la Canadienne Ellen Page («Juno») et l'Américaine Laura Linney («La famille Savage»).

Côté messieurs, sont nominés: George Clooney, pour «Michael Clayton», Daniel Day-Lewis, pour «There will be blood, Johnny Depp, pour «Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street», Tommy Lee Jones pour «Dans la vallée d'Elah» et Viggo Mortensen pour «Les promesses de l'ombre».

GREVE?

La cérémonie reste sous la menace de la grève des scénaristes qui refusent d'écrire les répliques de la cérémonie et n'ont pas exclu d'installer des piquets de grève. Une décision similaire avait déjà réduit les Golden Globes, le 13 janvier, à une simple conférence de presse.