VIDEO. Molières: Blanche Gardin met les pieds dans le plat en abordant les abus sexuels des artistes

CASH A la Cérémonie des Molières, Blanche Gardin n'a pas hésité à évoquer sans détours, mais avec humour, les abus sexuels tolérés dans le milieu artistique...

Claire Barrois

— 

Blanche Gardin, lundi, à la Cérémonie des Molières 2017.
Blanche Gardin, lundi, à la Cérémonie des Molières 2017. — Capture d'écran / France 2

Ça va mieux en le disant. Lundi soir, Blanche Gardin a évoqué sans détours les réalisateurs et metteurs en scène accusés d’abus sexuels, comme Roman Polanski, Woody Allen ou encore Jean-Claude Brisseau. Elle s’est interrogée sur la tolérance qui leur est accordée parce qu’ils sont « artistes ».

« Pendant qu’on était sur scène, le metteur en scène ne pouvait pas nous toucher », raconte la comédienne avant d’ajouter, provoquant des rires dans l’assemblée : « Mais c’était un metteur en scène génial par ailleurs, hein. Il faut savoir séparer l’homme de l’artiste. »

L’humoriste a ensuite demandé avec une naïveté feinte, pourquoi cette tolérance envers les artistes n’était pas appliquée à tous les corps de métiers : « C’est bizarre que cette indulgence s’applique seulement aux artistes. On ne dit pas, par exemple, d’un boulanger : "Oui, d’accord, c’est vrai, il viole un peu des gosses dans le fournil, mais bon, il fait une baguette extraordinaire !" »