Etats-Unis: Clap de fin pour le cirque Barnum après 146 ans d'existence

SPECTACLE Selon la maison mère du cirque, le retrait des éléphants en mai 2016 sous la pression d’une partie de l’opinion a entraîné une chute de la fréquentation…

20 Minutes avec agences

— 

Après 146 ans de représentations, le cirque Barnum (Etats-Unis) fermera en mai 2017.
Après 146 ans de représentations, le cirque Barnum (Etats-Unis) fermera en mai 2017. — Bill Sikes/AP/SIPA

Le « plus grand spectacle au monde » a tiré sa révérence. Le cirque américain Ringling Bros and Barnum and Bailey a fermé définitivement ses portes ce dimanche, après 146 années d’existence. La dernière représentation a eu lieu à l’extérieur du Nassau Veterans Memorial Coliseum, une salle de Long Island (Etats-Unis).

« Ca a été toute ma vie (…) c’est triste », a confié le manager général Angel. Un triste instant également pour un large public venu admirer une dernière fois les prouesses des clowns et des dompteurs. Les enfants « doivent voir ce qu’est le vrai spectacle à l’ancienne, pas uniquement se divertir avec des équipements électroniques », a ainsi souligné Puja Hathi, qui avait emmené sa fille.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Le cirque Barnum fermera ses portes en mai, après 146 ans de représentations

Des manifestants PETA crient victoire

Feld Entertainment, maison mère du cirque, avait annoncé mi-janvier la prochaine fermeture de l’établissement. Cela à la surprise générale. Selon elle, le retrait des éléphants en mai 2016 sous la pression d’une partie de l’opinion a entraîné une chute de la fréquentation. L’institution ne serait aujourd’hui plus rentable.

Reste que si les éléphants n’étaient plus de la fête, lions, tigres, mais aussi chevaux, chiens, lamas ou même cochons et kangourou représentaient toujours la majorité des numéros. La situation était d’ailleurs dénoncée depuis plus d’une quinzaine d’années par l’association de protection des animaux PETA (People for the Ethical Treatment of Animals). Des sympathisants ont même manifesté ce dimanche à proximité de la salle, n’hésitant pas à crier victoire.

La mauvaise gestion d’une grosse machinerie ?

Ces explications semblent toutefois peu valables pour certains spectateurs qui constatent que les salles sont souvent bien remplies. Ils n’hésitent ainsi pas à pointer du doigt la mauvaise gestion du cirque Barnum. De son côté, Peter Gold, assistant du manager général, a lui évoqué une pression trop difficile à gérer pour le personnel technique.

Qu’importe. Avec sa scène de plus de 30 mètres de long et 20 de large, son équipe de 300 personnes et son propre train, le cirque qui a inspiré les films Dumbo ou Sous le plus grand chapiteau du monde a fermé ses portes.

Clowns, acrobates, trapézistes, motards, cavaliers et dompteurs qui enchaînaient plus de deux heures de spectacle parfaitement rodé, parfois jusqu’à trois fois par jour, vont aujourd’hui devoir, dixit Peter Gold « chercher du boulot ».

>> A lire aussi : Etats-Unis: Le cirque Barnum fermera ses portes en mai