Le cauchemar de Sauper

CINEMA Retour sur la chronologie autour de l'affaire du Cauchemar de Darwin...

Catherine Levesque

— 

"Le Cauchemar de Darwin", sorti sur les écrans en 2005, est un pamphlet contre la mondialisation, l'exploitation à outrance des ressources naturelles, et la misère humaine autour du lac Victoria en Tanzanie. Ce documentaire, qui fait l'objet d'une polémique pour ses inexactitudes présumées, a reçu plusieurs prix dont, en France, le César 2006 du meilleur premier film.
"Le Cauchemar de Darwin", sorti sur les écrans en 2005, est un pamphlet contre la mondialisation, l'exploitation à outrance des ressources naturelles, et la misère humaine autour du lac Victoria en Tanzanie. Ce documentaire, qui fait l'objet d'une polémique pour ses inexactitudes présumées, a reçu plusieurs prix dont, en France, le César 2006 du meilleur premier film. — AFP/Archives

Après deux ans de polémique autour du documentaire Le Cauchemar de Darwin, son réalisateur, l'Autrichien Hubert Sauper, a décidé de poursuivre en diffamation son détracteur, François Garçon, auteur d’un article à charge dans la revue «Les Temps modernes» (décembre 2005) et d’un livre intitulé «Enquête sur Le Cauchemar de Darwin» (éd. Flammarion, novembre 2006).

Le procès s'est déroulé vendredi après-midi au Palais de justice, à Paris. «Il s’agit de tourner une page», a déclaré Hubert Sauper, qui se sent victime d’une intensification de la polémique depuis l’été 2006. «On n’a pas le droit de me traiter de manipulateur sous prétexte qu’on a une opinion différente…»

Pour mieux comprendre les enjeux du procès, voici une chronologie des faits qui ont suivi la sortie du film en France, en mars 2005.

Un succès planétaire
Le documentaire, qui dénonce la mondialisation à travers l’exemple de l’exploitation de la perche du Nil en Tanzanie, a connu un succès public aussi inattendu que considérable. Unanimement salué par la critique, il a été couronné par 35 prix de festivals internationaux. Un appel au boycott de la perche du Nil est lancé par certains spectateurs, sans qu’Hubert Sauper ne soutienne cette démarche.

2005:video.google.fr Naissance d’une polémique
En novembre 2005, François Garçon, professeur de cinéma à la Sorbonne Paris I, publie un article dans la revue «Les Temps modernes» (n° 635), qui dénonce une manipulation du réalisateur. Il lui reproche (entre autres) de ne pas prouver dans son film le trafic d’armes qu’il suggère. Dans la foulée, différents médias entrent dans le débat et contredisent la thèse du film. Un reporter du «Monde» se rend ainsi sur les lieux du tournage et déclare que les carcasses de poisson ne sont pas destinées à la consommation humaine, contrairement à ce que montre le film.

César, Oscar et Audimat
En mars 2006, le documentaire reçoit le César du meilleur premier film et est nominé aux Oscars. Le 24 avril 2006, le film, diffusé sur Arte, décroche le meilleur audimat de l’année sur cette case de programmation.

Eté 2006: la cabale?
En juin 2006, François Garçon se rend trois semaines à Mwanza pour mener sa contre-enquête, destinée à être publiée à l’automne.
En août 2006, une allocution télévisée du président tanzanien vilipende le film et son auteur. Le gouvernement organise des manifestations contre le film, accusé de donner une mauvaise image du pays, et appelle à la revanche. Une émission télévisée spéciale reçoit des appels téléphoniques en direct de spectateurs tanzaniens qui contredisent les affirmations des pontes du gouvernement à l’encontre du film (les carcasses de poissons seraient, disent-ils, bien destinées à la consommation humaine).
Durant l’automne, le ministère tanzanien des Eaux est chargé d’une campagne visant à discréditer le film. Un site Internet anti-Darwin est créé, mais n’est plus actif depuis quelques jours. Des protagonistes du film déclarent avoir été payés pour jouer. François Garçon développe ses conclusions dans son livre, violent plaidoyer contre l’altermondialisme, qui sort en novembre, et crée, à son tour, son propre site où il diffuse les interviews qu’il a réalisées sur place.

21 janvier 2007: la goutte d’eau…

Dans une émission de RFI animée par Benoît Ruelle, François Garçon réitère ses déclarations contre Sauper, qui décide d’entamer une procédure juridique.

Le procès a eu lieu le 18 janvier 2008. Le jugement a été mis en délibéré au 22 février.

>> A venir sur 20minutes.fr, un compte-rendu du procès.

Les extraits du site anti-Darwin désactivé récemment sont encore visibles sur Internet: Behind the scene Darwin's nightmare