Vous avez voté: Le mot de l'année 2017 est... «renouveau»

VOCABULAIRE Le festival du mot en partenariat avec «20 Minutes» élit chaque année le mot de l’année…

Benjamin Chapon

— 

Le mot de l'année 2017 est
Le mot de l'année 2017 est — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Ça aura été serré jusqu’au bout. Les internautes de 20 Minutes et du site du festival du mot ont longtemps hésité entre « Brexit », « populisme » et « renouveau ». Dans les tout derniers jours, c’est l’optimisme qui l’a emporté. « renouveau » est donc le mot de l’année selon le public mais aussi pour le jury de personnalités réunies autour de Roland Cayrol, auteur de la liste des mots en lices. A ceci près que le jury a préféré « Renouvellement » à « renouveau » pour évoquer un processus en cours plutôt que déjà accompli.

« Le jury que j’ai l’honneur de présider, a longuement débattu, et a préféré choisir l’optimisme, plutôt que les dangers menaçant la démocratie, explique Roland Cayrol. Mais plutôt que « renouveau », au parfum politique un peu suranné - et qui aujourd’hui reste à prouver, il a opté pour « renouvellement ». C’est bien un renouvellement (des idées, des pratiques, des visages) qui est aujourd’hui à l’ordre du jour. En espérant qu’il conduira à un vrai renouveau de la démocratie. »

« Renouveau » gravé dans le marbre

Il est vrai que l’actualité politique des derniers jours, avec l’arrivée de nouvelles têtes au gouvernement et, sans doute, à l’Assemblée nationale, a dû conforter les internautes dans leur choix là où le Brexit est déjà presque oublié. A 20 Minutes, nous avions un faible pour le néologisme « post-vérité », là aussi très marqué par l’année électorale franco-américaine et par ailleurs un concept qui est au cœur des nouvelles pratiques des journalistes qui s’emploient à lutter contre la propagation de fausses nouvelles malveillantes.

Les résultats ont été historiquement serrés puisque « renouveau » ne dépasse ses concurrents que de 3.000 voix sur 127.614 votants. Comme d’habitude, le mot gagnant sera gravé au fronton de la mairie de La Charité sur Loire où se déroule le festival du mot. A noter enfin que pour la deuxième année consécutive jury et public se sont accordés après la double élection du mot « réfugié(s) » en 2016.