Syd Matters taille un bijou

B. C. - ©2008 20 minutes

— 

Débarqué il y a cinq ans avec ses chansons nostalgiques, façon pop psychédélique, Syd Matters avait, comme on dit, conquis la critique. Après deux premiers albums (A Whisper and a Sigh, en 2003 et Someday We Will Foresee Obstacles, en 2005) agréables, mais sans surprise, on n'attendait plus grand-chose de lui. On avait tort. Pour ce troisième album, Ghost Days, le chanteur s'est mis en danger. Délaissant les orchestrations grandiloquentes et les textes romantiques, il ne lui reste que son admirable sens de la mélodie. Un diamant pur, réhaussé d'un chant unique, à la fois ample et languissant.