La pop savoureuse de The Dø

Boris Bastide - ©2008 20 minutes

— 

Un véritable festin. Pour son premier album, A Mouthful (« une bouchée »), The Dø a choisi de varier les saveurs. Avec la certitude que « le partage de [leurs] passions musicales ne pouvait que donner quelque chose de bizarre et d'intéressant ». En l'espace de quinze titres, le duo brasse pop, folk, rock ou rap (le très réussi Queen Dot Kong) avec une facilité déconcertante. Reflet de la rencontre de deux univers très différents.

Dan Levy, Parisien multi-instrumentiste, était d'abord amateur de jazz et de musique contemporaine. La chanteuse finlandaise Olivia B. Merilahti s'était, elle, distinguée dans des formations rock et électro. Après avoir collaboré ensemble sur plusieurs bandes originales de film, les deux musiciens ont décidé de « mettre les voiles ».

Le résultat est un savant mélange d'arrangements soignés (guitare, claviers, violons, percussions, flûte, ukulélé...) et d'énergie pop. Les puissants aigus d'Olivia expriment à la perfection toute la palette de la langueur amoureuse, pendant que les instruments ne cessent de se réinventer au fur et à mesure que les morceaux avancent. « On a fait ces chansons comme on mange, explique Dan Levy. En suivant nos envies. On ne voulait pas manger vite fait ou manger ce que l'on donne à tout le monde. » A Mouthful tranche avec le tout-venant de la scène pop française. A l'image du succès du single On My Shoulders, The Dø peut déjà prétendre à la table des grands.

Sur www.20minutes.fr

Lisez l'interview du groupe