Sean Penn président du prochain Festival de Cannes

Sa. C. avec agence

— 

La présentation au festival de Toronto du film "All the King's Men", mettant en vedette Sean Penn dans le rôle d'un homme politique de Louisiane, a pris des allures de mise en accusation de la politique américaine, notamment dans la gestion de l'après-Katrina.
La présentation au festival de Toronto du film "All the King's Men", mettant en vedette Sean Penn dans le rôle d'un homme politique de Louisiane, a pris des allures de mise en accusation de la politique américaine, notamment dans la gestion de l'après-Katrina. — Evan Agostini AFP/Getty Images

Le jury du prochain Festival de Cannes, qui se déroulera du 14 au 25 mai, sera présidé par Sean Penn. «Une évidence» selon Thierry Frémaux, délégué général du festival, car, «il incarne le cinéma indépendant américain ainsi qu'un certain visage de l'Amérique qu'on aime».

Acteur et réalisateur reconnu


«Le Festival de Cannes est depuis longtemps l'épicentre mondial de la découverte des nouvelles vagues de réalisateurs. C'est pourquoi il me tarde d'y participer cette année comme président du jury», a expliqué l'acteur cité dans le communiqué du festival.

Acteur et réalisateur à succès, Sean Penn, 47 ans, est une figure de proue du cinéma indépendant et engagé. Ses rôles sombres et son travail de réalisateur lui valent la reconnaissance et le respect de ses pairs: nominé plusieurs fois aux oscars à partir de 1996, il emporte la fameuse statuette en 2004 grâce à son interprétation bouleversante d'un père vengeur dans «Mystic River» de Clint Eastwood.



Artiste engagé


Son dernier film en tant que réalisateur, «Into the Wild», sur la vie et la mort d'un étudiant qui décide de tout quitter pour s'installer en Alaska, sort le 9 janvier en France. Il devrait être en course dans de nombreuses catégories aux Oscars.



L’ancien enfant terrible d'Hollywood, il s'est d'abord fait connaître pour son mariage agité avec la chanteuse Madonna au milieu des années 80, aura donc fini par se faire un nom synonyme de grand cinéma. Et d’engagement citoyen: il avait notamment déclenché la polémique lors d’un voyage en Irak pour dénoncer la politique américaine dans ce pays et avait réalisé une série de reportages en Iran pour un journal américain.