Eurovision 2017: L'Italie grande gagnante du vote des fans français

REPORTAGE Dimanche, quelque 140 aficionados du concours se sont réunis à Paris pour noter les chansons qui seront en lice en mai à Kiev (Ukraine)...

Fabien Randanne

— 

Francesco Gabbani, candidat de l'Italie à l'Eurovision 2017.
Francesco Gabbani, candidat de l'Italie à l'Eurovision 2017. — RAI

Ils n’ont pas fait mentir les pronostics. Dimanche, les fans français de l’Eurovision ont élu leur chanson préférée de l’édition 2017 qui se tiendra en mai prochain à Kiev (Ukraine). Et à ce jeu-là, c’est l’Italien Francesco Gabbani, présenté comme le grandissime favori pour la victoire finale, qui a été plébiscité.

Le résultat faisait peu de doute, tant la diffusion de sa chanson, Occidentali’s Karma, interprétée intégralement en italien a enflammé les quelque 140 passionnés du concours qui s’étaient réunis au théâtre Comedia, à Paris, à l’invitation de l’OGAE France (Organisation générale des amateurs de l’Eurovision).

La Belgique et la Suède sur le podium

Au décompte des voix (une quarantaine de suffrages exprimés via Internet ont aussi été pris en compte), le Transalpin devance largement ceux que les bookmakers considèrent comme de vrais outsiders, la Belge Blanche et les Suédois Robin Bergtsson. L’Estonie, la Macédoine, Israël, la Roumanie, la Hongrie, la Suisse et le Portugal complètent, dans cet ordre, le top 10 hexagonal.

Ce vote « pour le fun » ne sera pas pris en compte lors du concours. Mais, même s’il n’a aucune incidence sur le résultat final, il peut être un bon indicateur. Si, l’an passé, l’Ukrainienne Jamala, qui a décroché le trophée ne figurait pas dans le top 10 des fans tricolores (l’Autrichienne Zoé, sans doute bien aidée par sa chanson en français s’était imposée), en 2015, le Suédois Måns Zelmerlöw le chouchou des membres d’OGAE France avait bel et bien été sacré sur la scène européenne quelques semaines plus tard.

La Française Alma très applaudie

Les suffrages tricolores s’ajouteront à ceux d’une quarantaine de clubs étrangers pour établir le palmarès des aficionados de l’Eurovision. Pour l’anecdote, en 2016, le grand gagnant de ce concours inter-clubs avait été… le Français Amir.

Une fois de plus, cette année, comme le veut le règlement, les fans français ne pouvaient pas voter pour la candidate de leur pays, Alma. Mais la jeune chanteuse, qui avait fait le déplacement pour interpréter Requiem et répondre à quelques questions, n’a pas démérité à l’applaudimètre. Elle s’est même prêtée de bonne grâce aux nombreuses demandes de selfies. Que son concurrent italien soit prévenu, elle aussi a un bon karma.