VIDEO. La doyenne du porno japonais prend sa retraite à 80 ans

JAPON Elle explique que les tournages étaient devenus difficiles « quand l’acteur n’était pas [s]on genre »...

M.C.

— 

Maori Tezuka sur la jaquette de son dernier film.
Maori Tezuka sur la jaquette de son dernier film. — DMM

Après dix années passées sous les projecteurs des tournages pornos, Maori Tezuka tire sa révérence à l’âge de 80 ans. Considérée comme la doyenne de l’industrie florissante du film X japonais, l’actrice dit n’avoir « aucun regret ».

Cette ancienne chanteuse d’une troupe d’opéra avait commencé sa carrière dans le porno à l’âge de 71 ans, un peu par hasard : « Un producteur que je connaissais m’avait demandé si ça m’intéresserait d’essayer », explique-t-elle dans la presse japonaise. L’essai est concluant et elle se souvient avoir été séduite par « l’animation » qui régnait sur les tournages. Le public le lui rend bien, lui permettant de jouir d’une belle popularité sur le créneau des actrices septuagénaires.

« On m’a déjà demandé de revenir dans deux ou trois ans »

Les seniors sont très demandés dans une industrie de l’AV (« Adult video ») japonais qui pèse 20 milliards de dollars. Les productions mettant en scène ces comédiens et comédiennes « mûrs » représenteraient un quart du marché.

Mais alors qu’il y a quelques années encore elle se serait bien vue poursuivre cette carrière pour une décennie supplémentaire, Maori Tezuka a changé d’avis car « les tournages étaient devenus difficiles quand l’acteur n’était pas mon genre ».

Disant n’avoir pas choisi cette voie pour l’argent, elle a vu là un « tournant ». D’ailleurs, « on m’a déjà demandé de revenir dans deux ou trois ans. J’ai dit que j’allais y réfléchir », ajoutant en riant : « Ça dépendra des partenaires. »