Manche: Un tableau inédit de Gustave Courbet vieux de 141 ans découvert à Granville

PEINTURE L'œuvre faisait partie de trois tableaux donnés à la fin du XIXe siècle au musée d'art et d'histoire de la ville...

20 minutes avec agence

— 

L'auto-portrait de Gustave Courbet intitulé "Le désespéré" (peint vers 1843-45) présenté au public dans le cadre d'une exposition au Grand Palais (Paris) le 12 octobre 2007.
L'auto-portrait de Gustave Courbet intitulé "Le désespéré" (peint vers 1843-45) présenté au public dans le cadre d'une exposition au Grand Palais (Paris) le 12 octobre 2007. — GINIES/SIPA

Un tableau de Gustave Courbet vient d’être authentifié lundi à Granville (Manche). Datant de 1876 et intitulé Vue du lac Léman, il est longtemps resté à l’abri des regards dans les collections du musée d’art et d’histoire de la ville.

C’est à l’occasion d’une conférence dans le cadre de l’exposition « Côté coulisses, les tableaux retrouvent leurs couleurs » au Musée d’art et d’histoire de la ville que l’œuvre du grand maître du XIXe siècle a été reconnue mercredi dernier par Bruno Mottin, conservateur au Centre de recherche et de restauration de France.

« Pas de doute à avoir »

« C’est un spécialiste de Courbet, il n’y a pas de doute à avoir », se réjouit Alexandra Jalaber, conservatrice adjointe des musées de la Ville, dans les colonnes de Ouest-France. Le tableau avait été donné au musée de Granville en 1892 par Louis Boisnard, un collectionneur de la ville, rapporte France Bleu.

Deux autres peintures avaient été données au même moment et toutes trois portaient la signature « Courbet ». Vue du lac Léman a dormi dans les collections du musée qui, après la Seconde Guerre mondiale, a choisi d’articuler ses expositions sur l’art et l’histoire de Granville. Le tableau sera désormais analysé pour savoir s’il faut le restaurer, ou s’il peut de nouveau s'offir au regard des visiteurs.

>> A lire aussi : Découvert dans un grenier, ce Caravage estimé à 120 millions d'euros est «authentique»