Décès de Jirô Taniguchi, maître de la bande dessinée

Disparition Le Japonais est décédé à l'âge de 69 ans...

G. N.

— 

Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, avec Jirô Taniguchi, lors du 42e Festival de la bande-dessinée d'Angoulême, en janvier 2015.
Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, avec Jirô Taniguchi, lors du 42e Festival de la bande-dessinée d'Angoulême, en janvier 2015. — JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA

Il était l’auteur de Quartier Lointain, de Sky Hawk ou encore de L’Homme qui marche. Jirô Taniguchi est décédé samedi 11 février à l’âge de 69 ans, a annoncé son éditeur Casterman dans un post sur Facebook. Né le 14 août 1947 à Tottori au Japon, cet auteur de bande dessinée a vendu plus d’un million de titres en français.

Récompensé à Angoulême

« Autodidacte, Jirô Taniguchi fait son apprentissage en tant qu’assistant de dessinateurs confirmés, notamment auprès de Kazuo Kamimura, au contact duquel il découvre la bande dessinée occidentale, dont il s’éprend immédiatement, explique son éditeur. De cette influence, il retient la richesse des décors et la multiplicité d’informations contenue dans chaque case. De la grammaire visuelle du manga, il garde surtout la priorité accordée au mouvement. » « Véritable passeur entre le manga et la bande dessinée occidentale, il a bâti une œuvre dont la variété de tons et de genres est exceptionnelle », ajoute Casterman.

En 2003, il a obtenu le prix du scénario pour Quartier lointain au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui lui a d’ailleurs consacré une exposition en 2015. Fait chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2011, il n’en restait pas moins « le premier étonné de l’engouement suscité en France par son travail », indique son éditeur.