Eurovision 2017: Pourquoi Alma ne doit pas écouter les haters français

MUSIQUE « Requiem » qui représentera la France à la finale du concours en mai compte un grand nombre de détracteurs français alors qu’à l’inverse, elle semble avoir conquis de nombreux étrangers…

Fabien Randanne

— 

Alma représente la France à l'Eurovision 2017 avec la chanson «Requiem».
Alma représente la France à l'Eurovision 2017 avec la chanson «Requiem». — Renaud Corlou

« Nul, nul, nul, sérieux autant pas se présenter, ça pue la défaite », « On va encore être en queue de peloton », « Rien d’original, comme toujours chez nous. Echec à prévoir, désolé », « Avec un titre de chanson pareil il ne faut pas espérer grand-chose. » Ce florilège d’amabilités a été récolté sur la page Facebook et dans les commentaires de l’article de 20 Minutes annonçant qu’ Alma représentera la France à l’Eurovision en mai prochain, avec sa chanson Requiem.

Que la jeune artiste se rassure, ce refrain défaitiste est connu. Il est même entonné tous les ans. En février 2016, lorsque la participation d’Amir au concours sous la bannière tricolore a été officialisée, nombre d’internautes y étaient allés de leur prédiction chagrine. « Encore une belle occasion de se couvrir de ridicule avec un candidat sorti d'on ne sait où avec une chanson qui donne juste envie de s’arracher les poils du nez à coup de pince à épiler », commentait l’inventif Ailolia83 sur le site de 20 Minutes. « Bon bah déjà la voix est d’une banalité affligeante ! Il ne passerait pas The Voice à l’aveugle », osait klovismar, ignorant visiblement que le chanteur était allé en finale du télécrochet de TF1. « Il finira dans les trois derniers, comme les autres ! », pariait Duel. Perdu : Amir s’est classé sixième de l’Eurovision et J’ai cherché est qu’on le veuille ou non devenu un tube, en lice ce vendredi aux Victoires de la musique pour le trophée de la chanson de l’année.

« On critique d’abord et on réfléchit après »

« Critiquer la chanson de l’Eurovision et le concours est un sport national en France. Nous devons être les champions du monde des râleurs », sourit Nisay Samreth, rédacteur du site Eurovision-fr.net. « L’emblème de la France, c’est le coq. C’est celui qui gueule le plus fort dans la basse-cour mais il oublie qu’à la fin, il finira plumé dans la casserole. Autrement dit, on critique d’abord et on réfléchit après », rigole Benoît Blaszczyk, secrétaire d' Eurofans, fan-club français du concours. Pour lui, « le choix est fait et basta ! C’est comme avec le foot, tout le monde s’improvise sélectionneur en décrétant qui a ou non sa place en équipe de France. Là, le pays regorge de spécialistes qui prétendent savoir ce que doit être ou non une chanson de l’Eurovision. Alors, il faut arrêter un peu et se dire que l’artiste peut lire toutes les conneries dites sur son compte sur Internet. »

>> A lire aussi : Ce qu'il faut savoir sur Alma et «Requiem»

William Lee Adams, le créateur de Wiwibloggs, site de référence sur l’Eurovision, déplore cette « mauvaise habitude » qu’ont les Français de critiquer en mal leurs chansons candidates. « Peut-être est-ce dû aux mauvais résultats enregistrés dans le passé. Mais j’ai envie de dire : "Réveillez-vous ! Amir et Edoardo Grassi, le nouveau chef de la délégation, ont changé ça l’an passé." Ce sont les étrangers qui votent et ce qui ressort dans les avis formulés hors de France, c’est que Requiem est un morceau frais et moderne », insiste le journaliste américain installé à Londres et qui suit tout au long de l’année la moindre info concernant le concours.

« La France pourrait séduire par son originalité »

Effectivement, autant les Français sont prompts à descendre en flèche Requiem, autant les étrangers ne tarissent pas d’éloges sur ce morceau. « Oh mon Dieu ! J’en reste sans voix. Cette chanson m’a parlé instantanément. J’adore ! », s’emballe Toni ESC dans les commentaires du clip sur YouTube. « Cette chanson à un son unique qu’on n’a encore jamais entendu à l’Eurovision. Elle est bien produite et de grande qualité », salue George Austin Tay un peu plus loin. « C’est de la pop française à son meilleur. Exactement comme les Italiens l’aiment », écrit le transalpin Alessio Scianna dans un message qui apparaît au milieu de dizaines d’autres distribuant des « 12 points », la note maximale, à la chanteuse. L’enthousiasme est similaire sur Twitter.

« Tous les commentaires sur la chanson de l’Eurovision disent : "Waow, la France doit gagner cette chanson est trop cool" mais tous les Français se plaignent. »

« Première impression sur la chanson de la France à l’Eurovision : J’adore. Alma peut-elle faire mieux qu’Amir ? Oui… peut-être même gagner. »

« La chanson française est INCROYABLE ! Elle m’obsède ! »

« Je me passe la chanson de la France en boucle depuis deux heures »

« J’aime la chanson de la France. Elle est superbe. Merci la France pour ce morceau vraiment puissant ! Une bise d’Ukraine »

« Le rythme et les sonorités de Requiem sont intéressants. C’est moins dans le registre de la pop commerciale que ce que l’on a l’habitude d’entendre à l’Eurovision. Mine de rien, la France pourrait séduire par son originalité », avance Pierre Bertinchamps, journaliste belge, qui a l’habitude de couvrir le concours pour Telepro.be. « J’ai l’impression qu’artistiquement la France se donne les moyens de faire un aussi bon résultat qu’Amir l’an dernier. »

« Alma a une classe folle et peut atteindre le Top 5 »

« Amir a fait une telle impression en 2016 qu’Alma sera forcément attendue au tournant, reprend Benoît Blaszczyk. Mais étant donné qu’il est son parrain artistique, elle a toutes les cartes en main pour se préparer au mieux. Maintenant, il faut la soutenir, être à fond derrière elle. »

« Requiem créé une atmosphère. Elle n’a pas de passage véritablement accrocheur ou surprenant mais ce n’est pas grave. A mes oreilles, elle sonne très "français" et convoque la grande culture et l’art pour lesquels la France est reconnue, loue William Lee Adams. Si la scénographie est bonne et qu’Alma donne à la chanson de l’épaisseur et de l’émotion durant son passage en finale, elle créera une impression que les téléspectateurs n’oublieront pas. Alma a une classe folle et elle peut atteindre le Top 5 si la chance est de son côté. » Et si les Français sont aussi de son côté, ça ne la désavantagera non plus. A bon entendeur…