Nintendo Switch: Les créateurs veulent «retrouver l'esprit de la NES»

JEUX VIDEO A quelques semaines de la sortie de la Nintendo Switch nous avons pu rencontrer deux des créateurs de la console et de ses jeux. Une console née sous le double signe du fun et du partage.

Jean-François Morisse

— 

Shinya Takahashi (à droite) et Yoshiaki Koizumi (à gauche), respectivement directeur général et directeur général adjoint de la division développement (jeux et console) chez Nintendo. Deux des hommes qui ont participé à la création de la Switch.
Shinya Takahashi (à droite) et Yoshiaki Koizumi (à gauche), respectivement directeur général et directeur général adjoint de la division développement (jeux et console) chez Nintendo. Deux des hommes qui ont participé à la création de la Switch. — Nintendo

C’est une chance rare. Habitué au silence et à la discrétion, Nintendo met en avant les hommes derrière la machine, quelque semaine avant le lancement de sa nouvelle console Switch prévu pour le 3 mars.

>> A lire aussi : VIDEO. On a testé la nouvelle console Nintendo Switch

>> A lire aussi : La Nintendo Switch débarque le 3 mars à 329€... mais où sont les jeux?

Nous avons donc pu rencontrer les Japonais Shinya Takahashi et  Yoshiaki Koizumi, respectivement directeur général et directeur général adjoint de la division développement (jeux et console) chez Nintendo, pour un tête-à-tête de presque une heure dans un petit salon cossu d’un hôtel de luxe parisien. Une rencontre fun parfaitement en phase avec la philosophie de la nouvelle Switch qui a même eu le charme de se terminer par un drôle de tour de magie réalisé par Yoshiaki Koizumi visiblement très décontracté.

A l’origine de la Switch

La Switch, c’est un peu un retour aux fondamentaux du jeu vidéo et par conséquent de la société Nintendo. Un retour qui tire parti de toutes les précédentes expériences du constructeur. « Nous voulions retrouver cet esprit de partage avec l’autre déjà présent sur notre console Nintendo 8 bits (NES) dans les années 80 explique Yoshiaki Koizumi nous voulions rendre l’expérience de jeu plus humaine avec une machine qui permette de partager du divertissement quel que soit le lieu ».

le jeu 1-2-Switch conçu par Yoshiaki Koizumi comporte 28 petits jeux délirants et amusants dont la traite de vaches... Tout un programme.
le jeu 1-2-Switch conçu par Yoshiaki Koizumi comporte 28 petits jeux délirants et amusants dont la traite de vaches... Tout un programme. - Nintendo

Jouer sur Switch c’est avant tout jouer avec et les 28 mini-jeux du titre 1-2-Switch à base de duels et d’épreuves où l’on se regarde droit dans les yeux suffit à illustrer cette volonté.

Fun contre technologie ?

Alors que du côté de la PlayStation 4 ou de la Xbox One on parle de définition 4K ou de réalité virtuelle. Nintendo semble parier avant tout sur le plaisir. « Nous sommes une entreprise de divertissement confie Shinya Takahashi, les seules questions que nous nous posons sont "comment les joueurs vont-ils s’amuser ?", "qu’est-ce qui va les faire rire ?" ».

le jeu 1-2-Switch conçu par Yoshiaki Koizumi comporte 28 petits jeux délirants et amusants dont la traite de vaches... Tout un programme.
le jeu 1-2-Switch conçu par Yoshiaki Koizumi comporte 28 petits jeux délirants et amusants dont la traite de vaches... Tout un programme. - Nintendo

Pas d’esbroufe technologique au pays de la Switch même si la console se distingue de ce point de vue de ses concurrentes. « La 4K et la VR sont formidables, mais nous avons avant tout voulu proposer cette nouvelle façon de partager le jeu vidéo » complète-t-il.

Une console portable de salon

La Switch est une console 2 en 1. Elle se branche sur la télévision, mais on peut aussi, en déclipsant l’écran intégré, poursuivre ses parties n’importe où. Mieux encore, les deux petites manettes situées de chaque côté de l’écran, les Joy-Con, peuvent se débrancher et se transformer en deux mini-manettes très ergonomiques. Le but de la manœuvre ?

Les deux petits Joy-Con illustrent le caractère convivial de la Nintendo Switch.
Les deux petits Joy-Con illustrent le caractère convivial de la Nintendo Switch. - Nintendo

Permettre une fois encore aux joueurs de partager leur passion. « Les deux petites manettes Joy-Con se détachent de façon à pouvoir partager votre expérience de jeu n’importe où avec n’importe qui commente Yoshiaki Koizumi, nous voulions retrouver cet esprit de partage avec l’autre ».

Sous le signe des réseaux sociaux

Qui dit partage dit évidemment « réseaux sociaux ». Ceux-ci seront donc très présents sur la Switch. « Les réseaux sociaux sont essentiels, complète Shinya Takahashi nous avons sur les Joy-Con un bouton spécial qui vous permet ainsi de prendre une photo de votre partie à n’importe quel moment pour ensuite la partager en ligne sur Twitter par exemple. Il sera possible ultérieurement (à une date que nous n’avons pas encore arrêtée) de partager aussi de la vidéo ». De quoi concurrencer la PS4 et son bouton de parage de photos et de vidéos (le bouton Share) grâce auxquels les joueurs peuvent poster en direct leur partie sur internet ? Il faudra attendre quelques mois avant de pouvoir comparer.

Taillé pour l’e-sport

Difficile aujourd’hui de penser le jeu vidéo sans intégrer la dimension e-sport qui poursuit son essor. Certains jeux seront ainsi jouables en ligne sur Switch (le service sera payant à l’instar de ceux proposés sur PlayStation ou Xbox). Mais selon Shinya Takahashi « La Switch est prévue pour vous puissiez lors d’une compétition venir avec votre console comme un sportif amène ses accessoires ».

Le premier Splatoon sur WiiU Nintendo faisait un premier pas en direction du monde de l'e-sport. Le prochain Splatoon 2 transformera-t-il l'essai ?
Le premier Splatoon sur WiiU Nintendo faisait un premier pas en direction du monde de l'e-sport. Le prochain Splatoon 2 transformera-t-il l'essai ? - Nintendo

Celui-ci reconnaît néanmoins que même si Nintendo regarde avec beaucoup d’attention la scène e-sport, aucune stratégie n’a encore été établie sur le sujet. Autant dire que tout reste à faire pour Nintendo dans ce domaine.

Plus qu’une simple console de jeux

Les internautes regrettaient il y a quelques jours l’absence de navigateur internet sur la Switch même si pour les vrais fans, cette absence semble être parfaitement anecdotique.

Pourtant, la console de Nintendo devrait bel et bien aller au-delà des seuls jeux vidéo en termes de services tout comme la Wii qui proposait un accès à Netflix par exemple. « Ces services ne seront pas disponibles au lancement de la machine explicite Shinya Takahashi mais nous travaillons effectivement sur ce genre d’applications pour enrichir l’expérience Switch ». Malgré tout, l’écran de la Switch n’a pas l’intention de rivaliser avec les tablettes même si quelques applications dédiées pourront enrichir l’expérience.

De nombreux jeux en perspective

Les consoles Nintendo sont, historiquement, des consoles sur lesquelles on trouve un nombre limité de titres. La raison, en dehors de Nintendo et de ses titres souvent remarquables, les autres éditeurs sont généralement frileux à l’idée de proposer des titres pour les consoles de salon du constructeur. Une des raisons, la difficulté que rencontrent les développeurs à créer des jeux sur ces machines.

Pour la Switch, Nintendo semble avoir revu sa copie. « Nous avons fait en sorte de mieux partager nos informations techniques afin de les accompagner et de les aider au mieux justifie Shinya Takahashi, il est facile de développer sur cette console en utilisant des outils classiques comme l’Unreal Engine 4 ou bien encore Unity ». Une stratégie visant à séduire tous les studios indépendants afin de démultiplier les jeux pour la Switch. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui veulent jouer à autre chose que le nouveau Mario Kart et le nouveau Zelda.

Le nouveau Jeux Vidéo Magazine vous dit tout sur la console Nintendo Switch.
Le nouveau Jeux Vidéo Magazine vous dit tout sur la console Nintendo Switch. - LDS

Restez connecté à l’actualité du jeu vidéo en vous abonnant à Jeux Vidéo Magazine.