Eurovision 2017: Ce qu'il faut savoir sur Alma et sa chanson «Requiem»

MUSIQUE Vous allez beaucoup entendre parler d'Alma dans les semaines à venir, mais en attendant, on fait les présentations...

Fabien Randanne

— 

La chanteuse Alma, interprète de «Requiem».
La chanteuse Alma, interprète de «Requiem». — Elodie Daguin

France 2 a reçu plus de 300 candidatures et il se murmure que certains artistes à la notoriété bien assise étaient prêts à se lancer dans l’aventure… Finalement, la chaîne a choisi un jeune talent pour représenter la France au prochain concours Eurovision à Kiev (Ukraine), en mai. Voici ce qu’il faut savoir sur Alma et sa chanson Requiem qui a été remixée en vue du concours.

Alma, un talent voyageur

Alma a sorti son premier single, La chute est lente, en juin, puis Ivre, en janvier. Le tout dans une certaine discrétion.

Le grand public va donc la découvrir avec Requiem. Pour le moment, on sait peut de choses sur cette artiste de 28 ans, si ce n’est qu’elle est diplômée d’une école de commerce et que, comme l’écrit sa maison de disques Warner dans un topo biographique, ses voyages au Brésil, aux Etats-Unis ou en Italie ont nourri son inspiration. Auteure, compositeur et interprète, elle a conçu un premier album de douze titres, qui devrait sortir le 5 mai.

Une chanson efficace

Requiem a été écrit et co-réalisé par Nazim Khaled et We Are I.V… à qui l'on doit égalementJ’ai cherché, la chanson qui a représenté la France à l’Eurovision l’an passé. « Un an, deux ans, cent ans de bonheur, puis la vie te cueille comme une fleur. Fais-moi marrer j’en ai besoin, en attendant que sonne l’heure », chante Alma dans le refrain… A travers ces paroles, elle « cherche l’amour immortel comme ultime remède à la mort », dixit Warner. On espère aussi qu’elle trouvera le chemin vers la victoire. Ce morceau, qui évoque à certaines oreilles Stromae ou Indila, est en tout cas plutôt efficace. Pour le moment, cette chanson est intégralement en français mais, comme l’autorise le règlement de l’Eurovision, il est possible d’apporter des modifications à l’orchestration ou au texte d’ici au concours. La candidate italienne de l’an passé, par exemple, avait ajouté un refrain en anglais.

D’Amir à Alma…

On peut véritablement parler de passage de relais entre Amir et Alma, qui sont tous deux signés chez Warner. Le premier joue pleinement son rôle de parrain artistique de la seconde. Ces derniers mois, elle a assuré à plusieurs reprises la première partie des concerts du chanteur et, si l’on tend bien l’oreille, il nous semble entendre la voix d’Amir sur les chœurs sur le pont musical de Requiem

Evidemment, si Alma a besoin de conseils pour accomplir au mieux le marathon médiatique, promotionnel et musical qui l’attend jusqu’à la finale de l’Eurovision le 13 mai, elle a un interlocuteur tout trouvé !