Comment un compte Twitter a pu prédire la grossesse de Beyoncé, le Brexit et la victoire de Trump

WEB Stupeur ! @beyoncefan666 a annoncé plusieurs mois à l’avance certains événements… Le Nostradamus du deuxième millénaire se cache-t-il derrière ce compte ?…

Fabien Randanne

— 

Capture d'écran du compte Twitter @beyoncefan666 dont les «prédictions» se sont avérées.
Capture d'écran du compte Twitter @beyoncefan666 dont les «prédictions» se sont avérées. — Capture d'écran Twitter

« Beyoncé officialisera sa grossesse en février (2017) », a tweeté le compte @beyoncefan666 le 22 juillet 2016.

Ainsi, quand la popstar a révélé mercredi, via Instagram, qu’elle était enceinte de jumeaux, les internautes se sont étonnés de voir que cette nouvelle avait été prédite avec exactitude plusieurs mois à l’avance. Encore plus surprenant, en remontant ce compte Twitter, on pouvait se rendre compte que plusieurs événements, des plus anecdotiques ( la victoire d’un garçon au X Factor britannique) aux plus importants (le Brexit, la victoire de Trump), avaient été annoncés quelques mois plus tôt.

« Êtes-vous prêts à voir Trump devenir président ? : ((( »

« Pour vous prouver combien le X Factor britannique est truqué, je peux d’ores et déjà vous dire quelle catégorie va s’imposer (le gagnant fera partie de l’équipe des garçons) ».

« Le Royaume-Uni vote en faveur d’une sortie de l’UE ».

Pro de la roublardise

« Un coucou du futur pour vous faire savoir que l’Amérique est en ce moment à feu et à sang sous la présidence de Trump », saluait encore sarcastiquement le 24 juillet 2016, le Nostradamus des réseaux sociaux.

Elisabeth Tessier doit-elle trembler face aux pouvoirs de cet extralucide anonyme ? Il semblerait que non. Car @beyoncefan666 serait plutôt un pro de la roublardise. Il est en effet peu probable que cet utilisateur ait trouvé une faille dans le site de microblogging pour antidater ses messages, la manœuvre est a priori impossible.

En revanche, comme le suggère le Buzzfeed américain, il se pourrait qu’il ait tweeté plusieurs prédictions en mettant son compte en privé (c’est-à-dire que ses tweets étaient seulement visibles par ses quelques abonnés). A l’annonce d’un grand événement, il lui suffisait d’effacer tous les messages à côté de la plaque avant de faire passer son compte en public pour épater la twittosphère. Malin.