«Titanic»: Non, il n'y avait pas de place pour deux sur le radeau et «Jack doit couler», insiste James Cameron

CINEMA Dans une récente interview, le réalisateur a souhaité mettre un terme à ses fins alternatives qui lui sont proposées depuis la sortie du film en 1997...

20 minutes avec agence

— 

Leonardo DiCaprio et Kate Winslet dans le film Titanic.
Leonardo DiCaprio et Kate Winslet dans le film Titanic. — Rick Lynch/AP/SIPA

« Ecoutez, c’est très simple, vous lisez la page 147 du script et il y a marqué : "Jack descend de l’esquif et lui donne sa place pour qu’elle survive". C’est aussi simple que cela. Vous pouvez vous lancer dans toutes les post-analyses que vous voulez. » Dans une récente interview accordée à DailyBeast, le réalisateur et scénariste de Titanic James Cameron a souhaité en finir avec ces fins alternatives qui lui sont envoyées ou proposées depuis la sortie du film en 1997.

« Il aurait pu tenir sur ce morceau de bois »

Un brin agacé, l’Américain est revenu sur ces scenarii qui ne cessent de fleurir depuis que Jack, le personnage incarné par Leonardo Dicaprio, sombre au fond de l’océan, se sacrifiant pour laisser la place à Rose (Kate Winslet) sur un radeau de fortune.

Une issue qui ne plaît guère aux fans, assurés que Jack aurait pu survivre en montant lui aussi sur cette planche de bois. Pour preuve, même Kate Winslet, qui interprète Rose dans Titanic, a admis sur le plateau de Jimmy Kimmel en février 2016 : « Je pense qu’en fait, il [Jack] aurait pu tenir sur ce morceau de bois. »

« Son meilleur choix, c’était de garder le haut de son corps hors de l’eau »

De son côté, l’émission Mythsbusters (Discovery Go) s’est amusée à reconstituer la célèbre scène, prouvant qu’il y avait de la place pour deux sur le radeau en améliorant la flottabilité de la frêle embarcation. Les testeurs ont en effet enlevé un de leurs gilets de sauvetage, comme celui que Rose porte, pour le fixer en dessous du radeau.

« Ça ne marcherait pas. Son meilleur choix, c’était de garder le haut de son corps hors de l’eau et d’espérer être tiré de là par un bateau avant de mourir », poursuit James Cameron dans son interview. Et de conclure : « Le script dit que Jack meurt. Il faut qu’il meure. On s’est peut-être trompés, le radeau aurait dû être plus petit. Mais le garçon doit couler. »

>> A lire aussi : «Titanic»: Et si le naufrage du mythique paquebot était dû à un incendie ?