«Django Unchained» censuré?... Pourquoi TF1 n'a pas diffusé la version cinéma du film

TELEVISION La première chaîne a diffusé dimanche soir le film de Quentin Tarantino dans un montage « retravaillé »…

Fabien Randanne

— 

Jamie Foxx et Leonardo DiCaprio dans «Django Unchained».

Jamie Foxx et Leonardo DiCaprio dans «Django Unchained». — The Weinstein Company

Django Unchained est un hommage de Quentin Tarantino au western spaghetti. Mais avec beaucoup de sauce tomate. Sorti en 2013 en France, ce film qui réserve son lot de fusillades, d’énucléation et de bain de sang avait à l’époque été interdit aux moins de 12 ans. Sa violence est telle que TF1 l’a diffusé dimanche soir en présentant une version « modifiée », différente de celle qui fut montrée dans les cinémas. Cette décision a ulcéré plusieurs téléspectateurs qui s’en sont émus sur les réseaux sociaux, parfois en allant jusqu’à parler de « censure ».

« C’est Sony [le distributeur] et Quentin Tarantino qui ont légèrement retravaillé deux scènes. TF1 n’est pas intervenue sur ce travail », explique ce lundi la chaîne à 20 Minutes. Les séquences concernées sont celles dans laquelle un esclave est dévoré par des chiens ainsi que la fusillade se déroulant à Candyland, la plantation appartenant au personnage incarné par Leonardo DiCaprio. Ces deux passages ont donc été expurgés des plans les plus dérangeants. TF1 précise que les coupes « représentent une minute et onze secondes du film » qui dure 165 minutes.

« Le CSA n'intervient qu'à posteriori »

« Après visionnage de cette version, nous avons pu le proposer à 20h55 avec le pictogramme "- de 12 ans" », ajoute la première chaîne. Car, si TF1 avait diffusé Django Unchained dans sa version « cinéma », elle se serait peut-être exposée aux foudres du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Un film interdit aux moins de 12 ans en salle est considéré par le gendarme du petit écran comme un programme de catégorie III. Ceux-ci ne peuvent généralement pas être diffusés avant 22 h à la télévision mais une recommandation du CSA avance qu’à « titre exceptionnel, il peut être admis une diffusion après 20h30 de programmes de cette catégorie (…) sauf les mardis, vendredis, samedis, veilles de jours fériés et pendant les périodes de vacances scolaires ». Par ailleurs, une chaîne ne peut pas programmer plus de quatre longs-métrages interdits en salle aux moins de 12 ans par an.

TF1 a donc tenu à rester dans les clous pour se prémunir de toute récrimination de l’instance de contrôle. « Le CSA n’intervient qu’a posteriori [après la diffusion d’un programme], souligne Christophe Triollet, auteur du livre Le Contrôle cinématographique en France (L’Harmattan). C’est la chaîne qui a choisi de diffuser ce film en première partie de soirée. Elle aurait pu le programmer en deuxième partie de soirée dans sa version "salle", mais cela lui aurait apporté moins de revenus publicitaires. » D’autant plus que le film de Tarantino dure près de trois heures – les téléspectateurs auraient forcément été moins nombreux à le suivre à une heure plus tardive.

Django Unchained, suivi par 5.5 millions de téléspectateurs, a permis dimanche à TF1 de se classer en tête des audiences de la soirée devant France 2 qui diffusait Gone Girl. Le thriller de David Fincher a tenu en haleine 4.4 millions de personnes... qui ont été mises en garde par la chaîne au sujet d'une scène particulièrement violente.