La chanson du dimanche: «Pour certains, on a un peu remplacé la messe dominicale»

Alice Antheaume

— 

«Salut, c’est la chanson du dimanche. La pêche !» C’est par cette phrase que commencent toutes les vidéos de deux loustics aux faux airs de Devendra Banhart et Edouard Baer qui cartonnent sur la toile française depuis quelques semaines. Le principe est simple: une chanson en vidéo est diffusée chaque dimanche matin, sur tous les outils possibles et imaginables du Net (leur page Myspace, leur site officiel, leur blog ainsi que sur Dailymotion et YouTube).

«Le dimanche, c’est un jour particulier, puisqu’en général, il ne se passe pas grand-chose, raconte le duo composé d’Alexandre Castagnetti, 32 ans, patron d’un bar à Paris et de Clément Marchand, 31 ans, professeur de maths. Pour certains, on a un peu remplacé la messe car on leur apporte la bonne parole.»

Une «bonne parole» faite de phrases potaches, de rimes, de rires à peine étouffés, de décors en milieu «naturel» et de thèmes souvent d’actualité (la grève dans «Petit cheminot» - vu plus de 260.000 fois rien que sur Dailymotion, le pouvoir d’achat dans «Super pouvoir d’achat» ou encore le président de la République et la ministre de la Justice dans «Nicolas et Rachida»).


Petit Cheminot (La Chanson du Dimanche s02e05)
envoyé par lachansondudimanche

«On compose au dernier moment, juste avant le tournage», expliquent les musiciens. «Du coup, j’ai parfois un peu de mal à me souvenir des paroles», reconnaît l’un. «Oui, mais il y a un effet de fraîcheur de la chanson que l’on ne connaît pas nous-mêmes», se marre l’autre.


Super Pouvoir d'Achat (la chanson du dimanche s02e11)
envoyé par lachansondudimanche

Après avoir donné un concert à La Bellevilloise, une salle parisienne, ces drôles d’artistes se disent «prêts» à tout: à faire un disque et à faire de la télé.