Idée de résolution 2017: Acquérir cet objet du futur qui permet de dormir sans smartphone

TECH 35% des 18-24 ans consultent leur smartphone dans les cinq minutes suivant leur réveil. Acheter un réveil, c’est ne plus se réveiller, ni s’endormir avec son smartphone. Quel intérêt?...  

Annabelle Laurent

— 

Le meilleur ami de Bill Murray dans Un jour sans fin
Le meilleur ami de Bill Murray dans Un jour sans fin — Columbia Pictures

Personne ne tient ses résolutions, c’est bien connu. Oui, mais s’il n’y en a qu’une? Qu’elle ne coûte presque rien et qu’elle peut vous transformer la vie (les arguments arrivent)? Reprenez donc une part de galette qui suinte le gras et l'adieu définitif à la résolution régime, et voyez plutôt. Ceci est l’objet le plus hype de l’année:

Vade retro 

«Un réveille-matin est un système qui émet un son à une heure pré-déterminée», précise Wikipédia aux plus jeunes d'entre nous. «On l'utilise généralement pour se réveiller le matin, d'où son nom».

Pourquoi diable s’acheter un réveil ? En hommage à Platon, qui selon la légenda inventa, quatre siècles avant notre ère, son ancêtre, une horloge à eau: un sifflement le prévenait que la cuve était vide et l’empêchait de s’assoupir lors de ses longs travaux nocturnes. Une telle réponse vous prouve qu’on a bien traîné sur l'encyclopédie libre, mais non: si s’acheter un réveil est pour nous la meilleure résolution tech de l’année (sachant que celles des années précédentes restent valables), c’est qu’elle fait instantanément disparaître l’excuse suivante: «Bien sûr que je dors avec mon téléphone. C’est mon réveil.» 

Sans même parler de ceux qui répondront: «Evidemment, j'ai une appli qui analyse mes cycles de sommeil, mesure mes mouvements nocturnes et me réveille au bon moment en fonction de ma phase de sommeil.»

Etre l’heureux propriétaire d’un réveil, c’est donc pouvoir éloigner son smartphone de son oreiller, de sa table de nuit, que dis-je, de l'enceinte ainsi feng-shui-sée de la chambre. Toute la nuit. Voilà votre résolution de 2017.

Le réveil smartphone vu par João Rocha
Le réveil smartphone vu par João Rocha - 2kindsofpeople.tumblr.com

Le smartphone avant le café, pour un tiers des 18-24 ans 

Les chiffres, maintenant: 16 % des Français consultent leur smartphone dans les cinq minutes suivant leur réveil et ce chiffre monte jusqu’à 35% chez les 18-24 ans, selon les données françaises de l’enquête de Deloitte («Global Mobile Consumer Survey 2015 ») menée sur 30 pays. 

42% des Français le consultent dans les 30 minutes suivant leur réveil. A noter que les Américains nous dépassent largement: ils sont 43% à consulter leurs smartphone dans les cinq minutes suivant leur réveil, selon cette même étude, et 17% à le faire immédiatement. 18 % des Français consultent leur smartphone moins de cinq minutes avant de se coucher (39% chez les 18-24 ans).

52% des Français dorment avec leur smartphone allumé à proximité, et parmi ceux qui sont réveillés par un message, 92% assurent le consulter «toujours (ou presque), souvent ou parfois» et 79% disent «répondre aux messages dès réception», selon l’enquête «Sommeil et nouvelles technologies» de 2016.

Pourquoi «éliminer la tentation»

L’achat du réveil est un grand classique des conseils pratiques mis en avant par les adeptes de la digital detox ou d’une technologie plus respectueuse de notre temps comme l'ex-ingénieur de Google Tristan Harris. Dernier conférencier en date à l’avoir évoqué, le Britannique Simon Sinek, dont l’analyse de l’hyperconnexion de la génération Y cumule en quelques semaines plus de 2,7 millions de vues sur YouTube. Simon Sinek:

«Si quand vous vous réveillez, vous checkez votre portable avant même de dire bonjour à votre compagne ou compagnon, c’est que vous avez une addiction (…) Aucun de nous ne devrait charger son téléphone à côté de son lit, on devrait le charger dans le salon. Eliminer la tentation. Quand vous vous réveillerez au milieu de la nuit parce que vous n'arrivez pas à dormir, vous ne regarderez pas votre téléphone, ce qui ne ferait qu'empirer les choses.»

Reste qu’on ne l’a toujours pas, ce réveil. Bannir le smartphone de sa chambre, ce serait:

  • La garantie d'un meilleur sommeil: «Des données montrent que si vous restez en face de l’écran en soirée, ou pendant la nuit, l’exposition à la lumière bleue peut reporter votre sommeil d’une heure», alertent plusieurs chercheurs. Apple l'a reconnu en lançant en janvier dernier l’option Night Shift, qui peut utiliser l’heure de votre smartphone et la géolocalisation pour deviner l'heure du coucher du soleil et basculer automatiquement les couleurs de votre affichage vers l’extrémité chaude du spectre. Ce qui soulage vos yeux mais est, à en croire des médecins interrogés par The Verge, insuffisant pour garantir un meilleur sommeil. Tomber sur un mail de votre patron furibard à 22h38 a également des chances de ralentir votre endormissement.  
  • Du temps gagné pour des activités formidables: Toutes deux ont été inventées quelques années avant le smartphone et sont à classer dans l’ordre que vous voulez. Top 2: - Le sexe - La lecture. 
  • Un sas de décompression le matin: Le matin, consulter vos SMS, fils WhatsApp, mails, Twitter et Facebook n’est plus la première chose que vous faites depuis votre lit. Sans même parler d’un affranchissement par rapport à l'objet que nous allons consulter ensuite en moyenne toutes les 6 minutes, c’est une façon de commencer la journée autrement. Un peu plus simple à accomplir que le «Miracle Morning» qui voudrait que vous soyez en forme olympique après avoir médité, lu, écrit, et fait du sport de 5 à 7h du matin.  

 

>> A lire aussi : Et maintenant, votre employeur doit vous garantir des temps de déconnexion

Le respect de cette résolution 2017 peut coûter moins de dix euros. Ou plusieurs dizaines voire centaines si vous voulez un simulateur d’aube, un réveil connecté qui se cale sur votre rythme biologique, ou un réveil vicieux qui vous réclame un exercice de maths, de l'argent ou le désamorçage d'une bombe de bon matin pour vérifier que vous êtes bien debout. Halte au snooze.