Un derby en Rhône-Alpes

F. C. (à Lyon) - ©2007 20 minutes

— 

La candidature lyonnaise reste discrète. La ville, qui compte sur la notoriété de ses festivals (Nuits sonores, biennales de la Danse, Quais du Polar, Fête des lumières, etc.), mise avant tout sur le terrain et les réseaux. Les défenseurs de la candidature assurent avoir rencontré 7 000 personnes lors de 150 réunions. Mais Lyon doit affronter sa voisine et éternelle rivale Saint-Etienne, les deux villes n'ayant pas réussi à s'entendre sur une candidature commune. La municipalité craint aussi un vote « politique » du jury, choisi pour moitié par le gouvernement. Parmi les sept villes candidates, Lyon est la seule à être dirigée par les socialistes.