AventPop #23: Ivres, «Les Recettes pompettes» saoulent le CSA

RETROSPECTIVE Jusqu’à Noël, « 20 Minutes » vous propose de (re)découvrir chaque jour l’un des petits ou grands phénomènes de la culture pop qui ont marqué l’année écoulée…

F.R.

— 

Monsieur Poulpe accueille Antoine de Caunes dans sa cuisine, pour le deuxième épisode de «Recettes Pompettes».
Monsieur Poulpe accueille Antoine de Caunes dans sa cuisine, pour le deuxième épisode de «Recettes Pompettes». — Studio Bagel

Amusants, stupéfiants, émouvants, insolites ou impressionnants… Les événements et anecdotes ont été nombreux en 2016, côté pop culture. Jusqu’à Noël, 20 Minutes vous propose  sa sélection de coups de cœur et de clins d’œil glanés ces derniers mois. Un florilège subjectif qui vous rappellera peut-être aussi de bons souvenirs…

13 avril 2016. Mitonner un plat en enchaînant les shots de vodka (constitués d’un tiers d’eau et de deux tiers d’alcool) : c’est le concept des Recettes Pompettes qui déboulent sur YouTube avec Stéphane Bern en guise de premier invité. L’émission est l’ adaptation française d’un show québécois lancé en février 2015. De ce côté de l’Atlantique, c’est l’humoriste Monsieur Poulpe qui accueille ses hôtes derrière les fourneaux pour un grand moment de n’importe quoi souvent hilarant.

Si ces Recettes Pompettes sont seulement visibles sur la Toile – la diffusion télé est impossible en raison de la loi Evin - et précédées d’un message de prévention sur la consommation d’alcool, elles créent la polémique, notamment auprès du ministère de la Santé – qui a demandé en vain sa déprogrammation – et d’ associations de lutte contre l’alcoolisme

Et après ? Mi-décembre, l’émission avec Stéphane Bern cumulait plus de 2,3 millions de vues sur YouTube. Entre-temps, des personnalités telles qu' Antoine de Caunes, Frédéric Beigbeder, André Manoukian, Laurent Laffite, Marina Foïs ou Clara Morgane ont accepté l’invitation de Monsieur Poulpe permettant aux Recettes Pompettes de rencontrer leur petit succès. Sauf auprès du CSA… Le 14 décembre, le gendarme de l’audiovisuel a mis en garde l’éditeur du programme – le Studio Bagel (groupe Canal +) - pour « propagande en faveur de l’alcool » et estime qu’il doit notamment respecter les règles de protection du jeune public.

>> Retrouvez tous les épisodes de notre calendrier de l’AventPop