AventPop #20: Le show Sarah Paulson dans «American Horror Story: Roanoke»

RETROSPECTIVE Jusqu’à Noël, « 20 Minutes » vous propose de (re)découvrir chaque jour l’un des petits ou grands phénomènes de la culture pop qui ont marqué l’année écoulée…

F.R.

— 

Sarah Paulson dans «American Horror Story : Roanoke».
Sarah Paulson dans «American Horror Story : Roanoke». — Capture d'écran FX

Amusants, stupéfiants, émouvants, insolites ou impressionnants… Les événements et anecdotes ont été nombreux en 2016, côté pop culture. Jusqu’à Noël, 20 Minutes vous propose  sa sélection de coups de cœur et de clins d’œil glanés ces derniers mois. Un florilège subjectif qui vous rappellera peut-être aussi de bons souvenirs…

14 septembre 2016. « Less is more », en gros « moins, c’est plus ». American Horror Story (AHS pour les intimes) l’a bien compris. Alors que les précédents volets de cette série d’anthologie, Freak Show et Hotel, traînaient en longueur et diluaient leurs effets sur douze épisodes, la sixième saison, intitulée Roanoke, annonce qu’elle s’en contentera de dix. Surprise pour les téléspectateurs de la chaîne américaine FX : ce retour prend la forme d’un documentaire du style Les enquêtes impossibles, avec reconstitutions et témoignages face caméra. Ou comment Shelby et Matt Miller ont vêcu un cauchemar dans la ferme isolée qu’ils ont achetée à Roanoke, en Caroline du Nord…

Si les autres éditions d’AHS mettaient en vedette Jessica Lange et Lady Gaga, cette fois-ci, c’est Sarah Paulson qui fait son festival. Pour ne pas trop spoiler, on se contentera de dire qu’elle aime varier les rôles. 2016 aura vraiment contribué à révéler cette excellente comédienne à un public plus large que les seuls fidèles d’American Horr Story. Aperçue dans Carol, de Todd Haynes en début d’année, Sarah Paulson s’est aussi démarquée dans American Crime Story : L’affaire O.J Simpson, série diffusée cet automne sur Canal +, et épate dans Blue Jay, un drame romantique, disponible depuis peu sur Netflix.

Et après ? American Horror Story : Roanoke a déstabilisé de nombreux fans par sa construction inhabituelle. Si, du point de vue horrifique, elle n’atteint pas les sommets de la saison 2, Asylum, elle est sans doute la plus réussie de toutes d’un point de vue formel car elle exploite parfaitement les esthétiques de l’écriture télévisuelle et du found footage pour ménager son lot de rebondissements et de commentaires acides sur le star system. Une saison 7 d’AHS est en préparation. Sarah Paulson devrait une nouvelle fois être au générique. On la retrouvera aussi en 2018 dans Ocean’s Eight, version féminine de la franchise « Ocean’s Eleven ».

>> Retrouvez tous les épisodes de notre calendrier de l’AventPop