Michel Polnareff souffre d'une embolie pulmonaire «qui engage son pronostic vital»

MUSIQUE L'artiste a dû interrompre sa tournée vendredi pour raisons de santé...

20 Minutes avec AFP
— 
Michel Polnareff en novembre 2016. Sierakowski/ISOPIX/SIPA
Michel Polnareff en novembre 2016. Sierakowski/ISOPIX/SIPA — SIPA

Michel Polnareff est victime d’une « embolie pulmonaire bilatérale qui engage son pronostic vital », selon un certificat médical rendu public par son attaché de presse lundi son attaché de presse. Le chanteur de 72 ans avait dû annuler ses concerts prévus vendredi salle Pleyel à Paris et samedi à Nantes, pour des raisons de santé.

L’interprète de La poupée qui fait non a dû annuler les deux derniers concerts de sa tournée prévus vendredi à Paris et samedi à Nantes.

Vertiges et chute de tension

« Michel Polnareff a été hospitalisé samedi 3 décembre dans le cadre d’un syndrome infectieux traité depuis une semaine », selon le certificat médical transmis par Fabien Lecoeuvre, l’attaché de presse de la star aux éternelles lunettes blanches. « Samedi matin au réveil, il toussait beaucoup, il avait du mal à respirer et il avait une forte hausse de tension. On l’a conduit à l’hôpital à 14h », avait indiqué samedi soir l’attaché de presse.

« Michel souffrait d’une sinusite en début de semaine, qui a viré à la bronchite. Il a subi des infiltrations pour pouvoir tenir la scène à Toulouse, Pau et Bordeaux (la semaine dernière, ndlr). Mais vendredi matin, il était pris d’importants vertiges et de chute de tension », avait-il précisé.

« Il DOIT se reposer »

La compagne de Michel Polnareff, Danyellah, a posté samedi soir un message sur le compte Facebook du chanteur : « Sur ordre Médical, Il DOIT se reposer. Il est très peiné par ces décisions nécessaires à une complète récupération, les médecins lui ayant conseillé de quitter momentanément les réseaux sociaux pour un repos complet », avait-elle écrit.

C’est par une vidéo mise en ligne sur Facebook que « l’Amiral » avait lui-même annoncé son forfait pour le concert à Pleyel vendredi soir. « Je suis dans un état d’épuisement total », avait déclaré l’auteur de « Goodbye Marylou », visiblement éreinté.

Les concerts à Paris et à Nantes devaient mettre la touche finale à une tournée de sept mois dans toute la France, où le chanteur a revisité ses cinquante ans de carrière.