Flash, le paresseux de «Zootopie».
Flash, le paresseux de «Zootopie». — Walt Disney Studio

RETROSPECTIVE

AventPop #4: Les paresseux fonctionnaires de «Zootopie»

Jusqu’à Noël, « 20 Minutes » vous propose de (re)découvrir chaque jour l’un des petits ou grands phénomènes de la culture pop qui ont marqué l’année écoulée…

Amusants, stupéfiants, émouvants, insolites ou impressionnants… L’année 2016 a été riche en événements et anecdotes côté pop culture. Jusqu’à Noël, 20 Minutes vous propose sa sélection de coups de cœur et de clins d’œil glanés ces derniers mois. Un florilège subjectif qui vous rappellera peut-être aussi de bons souvenirs…

17 février 2016. Zootopie sort sur les écrans français. Le nouveau Disney nous invite à Zootopia, une métropole uniquement peuplée d’animaux où chaque espèce cohabite en harmonie avec les autres. Les spectateurs suivent alors les aventures de Judy, la lapine flic, et son acolyte Nick, le renard escroc, dont leur passage dans un service administratif où ils se trouvent confrontés à des employés paresseux. Alors qu’ils attendent de recevoir un simple renseignement, le fonctionnaire qui les accueille – ironiquement prénommé Flash – prend toooooouuuuuuuuut son temps pour leur répondre, allant jusqu’à gaspiller de précieuses minutes pour raconter une blague interminable...

Cette séquence hilarante n’est pas forcément une surprise pour le public puisqu’elle figure dans la bande-annonce. « C’est le service marketing qui a persuadé les réalisateurs Byron Howard et Rich Moore [de la mettre] car au début, nous craigniions tous de faire découvrir notre extrait le plus comique et de décevoir le public avec le reste du film », expliquait le producteur Clark Spencer à 20 Minutes lors de la sortie de Zootopie. Et d’ajouter : « John Lasseter [le PDG du studio] était convaincu que quand une scène est drôle, les gens peuvent la revoir et se gondoler à chaque fois. Il avait raison : la salle explose de rire à chaque projection. » Effectivement, même s’il s’est fait spoiler, le public est immanquablement réactif face à cette séquence que Clark Spencer qualifie d’« universelle, car le monde entier est confronté à ce type d’agacements ».

Et après ? Très bien accueilli par la critique, Zootopie a été plébiscité par le public. Le film a enregistré plus de 4,7 millions d’entrées dans les salles françaises. Il est, depuis le 1er décembre, disponible en DVD. L’occasion de (re)voir ce qui restera comme l’un des meilleurs longs-métrages de 2016, tant il fourmille d’idées hilarantes qui se succèdent à un rythme effréné.

>> Retrouvez tous les épisodes de notre calendrier de l'AventPop