J.J. Abrams regrette de ne pas avoir poursuivi l’aventure «Star Wars»

REGRET Le réalisateur a dit non aux studios Disney…

20 Minutes avec agences

— 

J.J Abrams
J.J Abrams — WENN

Entre J.J. Abrams et Star Wars, le divorce est encore douloureux. Le réalisateur, auquel on doit le dernier volet de la saga, Le réveil de la Force, a décidé de ne pas prolonger l’aventure derrière la caméra pour les suites du film, afin de retourner à ses projets personnels.

Mais aujourd’hui, le réalisateur est un peu peiné par sa décision. « Je mentirais si je disais que je n’ai pas un pincement au cœur, a-t-il déclaré à Variety. Particulièrement quand je réalise que je ne dirai plus ‘"action" à Daily Ridley, ou que je ne travaillerai plus avec Mark Hamill (Luke Skywalker) dans une scène où il peut parler. »

J.J. Abrams devrait toutefois pouvoir se consoler en investissant de temps en temps les plateaux des futurs tournages : il reste en effet le producteur délégué des deux prochains épisodes, qui seront respectivement réalisés par Rian Johnson et Colin Trevorrow.

>> A lire aussi : Le réalisateur James Cameron n'a pas aimé le dernier «Star Wars»

Bien occupé

C’est surtout côté production que J.J. Abrams va s’illustrer au cours des prochains mois. Il va en effet coproduire l’adaptation de la pièce jouée dans le West End de Londres The Play That Goes Wrong pour Broadway à New York, aux côtés de Kevin McCollum et Kenny Wax.

Il fera également équipe avec Meryl Streep pour une adaptation sur le petit écran de la nouvelle de Nathan Hill The Nix, comme le rapportait Deadline au mois de septembre

>> A lire aussi : Meryl Streep de retour à la télévision dans la mini-série «The Nix»

On le retrouve par ailleurs à la production de Westworld, une série américaine de science-fiction diffusée sur HBO et OCS City.

Toujours sous sa casquette de producteur, J.J. Abrams devrait enfin retrouver Daisy Ridley dans le drame supernaturel Kolma, alors que le troisième volet de la trilogie Cloverfield, God Particle, sortira en 2017.

Mots-clés :