On prépare Noël avec Kayane, la gameuse spécialiste des jeux de combat

INTERVIEW La gameuse professionnelle française revient notamment sur les jeux de son enfance…

Propos recueillis par François Oulac

— 

Katya Moloko, alias Kayane, a découvert son premier jeu de combat à l'âge de 7 ans.
Katya Moloko, alias Kayane, a découvert son premier jeu de combat à l'âge de 7 ans. — RED BULL CONTENT PULL

Spécialiste des jeux de combat, la gameuse pro française se souvient très précisément de ses débuts dans le monde virtuel mais aussi du jour où elle a cessé de croire au père Noël.

Avec quels jeux vidéo avez-vous grandi ?

J’ai beaucoup joué aux jeux de rôles japonais comme Final Fantasy VI et VII, et puis Tetris, Mario… Et évidemment Soul Calibur sur Dreamcast. Je l’ai découvert à l’âge de sept ans, avec beaucoup d’émerveillement. Le fait d’apprendre à contrôler un personnage, d’apprendre tous ses coups par cœur… Il n’y avait pas beaucoup de jeux auxquels on pouvait jouer à plusieurs avec mes grands frères. J’ai commencé par les battre, puis par battre leurs copains plus âgés que moi !

Avez-vous une routine d’entraînement ?

En ce moment je joue à Street Fighter V, entre trente minutes et une heure par jour. Je travaille d’abord mes combos, puis je joue en ligne contre d’autres joueurs. Je regarde aussi les vidéos des tournois les plus récents pour m’inspirer des meilleurs joueurs, généralement japonais ou américains.

Même au sein des gamers connus, vous êtes une vraie star. Comment expliquez-vous votre popularité auprès du public ?

Je me déplace beaucoup dans les salons, même dans les conventions de taille moyenne, j’y anime ma propre scène… C’est fatiguant, mais je ne le montre pas. Je pense que les gens aiment que je me donne à fond. Et puis j’ai été la première fille à devenir gameuse pro, je n’avais pas de modèle duquel m’inspirer. Je pense que les gens aiment aussi le fait que j’aie pris des risques. Ils savent que je suis vraiment passionnée.

Votre souvenir de Noël le plus marquant ?

Le Noël de mes 9 ans, je suis rentrée d’une soirée avec mes parents. Je trouvais mon père un peu tendu, je ne comprenais pas pourquoi. On descend de la voiture, et là il fonce dans la maison. Je me précipite aussi, et là je le grille en train d’apporter les cadeaux sous le sapin. Il a dit « Le Père Noël est passé ! ». A l’époque j’y croyais encore. J’ai compris que c’était lui qui avait apporté les cadeaux, mais j’ai fait semblant de ne rien avoir remarqué pour ne pas gâcher son effet. C’était mignon qu’il ait fait tous ces efforts !

Qu’avez-vous prévu pour les fêtes de fin d’année ?

Je serai à Sapporo, au Japon, avec ma meilleure amie, pour Noël et pour le nouvel an. Il fera très froid mais il y a des marchés de Noël et c’est super joli.