Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
VOCABULAIREPour le dictionnaire Oxford, le mot de l'année est...

Pour le dictionnaire Oxford, le mot de l'année 2016 est...

VOCABULAIRE
Le terme « post-vérité », « post-truth », en V.O., a été désigné mot de l’année, mercredi, par le dictionnaire britannique…
«Post-vérité» désigne «des circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d'influence pour modeler l'opinion publique que les appels à l'émotion et aux opinions personnelles». Richard B. Levine - Sipa
«Post-vérité» désigne «des circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d'influence pour modeler l'opinion publique que les appels à l'émotion et aux opinions personnelles». Richard B. Levine - Sipa - SIPA
Fabien Randanne

F.R. avec AFP

En français, on dirait « post-vérité ». « Post-truth » a été élu mercredi mot de l’année par le dictionnaire britannique , en référence à notre époque où les faits comptent moins que l’émotion après le vote en faveur du ou l’élection de . Selon la définition officielle, cet adjectif se réfère « à des circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion et aux opinions personnelles. »

« Post-truth » n’est pas un mot tout à fait nouveau. D’ailleurs, pour être désigné par la vénérable institution d’Outre-Manche, un terme doit avoir été utilisé depuis au moins dix ans dans les journaux ou les romans. Les premières occurrences remontent donc à plusieurs années, mais il est devenu en 2016 « un pilier du commentaire politique », souligne l’Oxford Dictionary qui avance que son usage a progressé de 2.000 % en un an.

Préféré à « Hygge » et « Brexiteer »

Principaux moteurs à la diffusion de cet adjectif : le référendum sur la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE et la présidentielle américaine, le tout dans un contexte de « montée en puissance des réseaux sociaux en tant que source d’information et [de] méfiance croissante vis-à-vis des faits présentés par l’establishment », note le dictionnaire.

Un qualificatif dont la pertinence semble renforcée par les mesures annoncées mardi par Ces derniers ont été accusés d’avoir contribué à l’élection de Donald Trump.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Post-truth » faisait partie d’une liste de dix mots pouvant prétendre au titre de « mot de l’année ». Parmi les autres propositions figuraient entre autre « Brexiteer » (un « Brexiteur », partisan du Brexit) et « hygge », un mot danois intraduisible en français -qui se prononce « hooga »- et qualifie, pour schématiser, tout ce qui peut se rattacher au bien-être domestique et aux petits plaisirs simples. L’an passé le dictionnaire Oxford avait élu mot de l’année, et en 2014, le verbe .

Sujets liés