Eurovision 2017: 43 pays participeront, dont la France et le Portugal, qui fait son retour

MUSIQUE L’Union européenne de radio-télévision a publié ce lundi la liste des pays en lice pour le prochain concours de chansons…

Fabien Randanne

— 

Amir a représenté la France à l'Eurovision 2016 à Stockholm (Suède).
Amir a représenté la France à l'Eurovision 2016 à Stockholm (Suède). — JONATHAN NACKSTRAND / AFP

C’est un de plus qu’à Stockholm (Suède) cette année et autant qu’à Düsseldorf (Allemagne) en 2011. 43 pays participeront à l’édition 2017 de l’ Eurovision qui se tiendra à Kiev (Ukraine), a annoncé lundi l’Union européenne de radio-télévision (UER).

Même si l’instance organisatrice a modifié son règlement au cours de l’été pour offrir à davantage de pays la possibilité d’intégrer le concours de chansons, aucune surprise n’est à signaler. Un temps évoquée, la première participation du Kazakhstan ne se concrétisera pas l’an prochain.

L’Australie présente pour la troisième fois d’affilée

Tous les pays qui ont pris part à l’édition 2016 seront au rendez-vous dans la capitale ukrainienne, à l’exception de la Bosnie-Herzégovine, contrainte de se retirer en raison de problèmes financiers. L’Australie sera également en lice pour la troisième année d’affilée. Le Portugal et la Roumanie feront quant à eux leur retour après une année d’absence.

La plupart de ces pays devront en passer par les demi-finales prévues les 9 et 11 mai. Seuls six Etats sont qualifiés d’office pour la grande finale du 13 mai : l’Ukraine -en qualité de pays organisateur- et le « Big Five », c’est-à-dire les cinq plus gros contributeurs financiers à l’organisation de l’Eurovision que sont l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Italie et la France.