Paris Games Week: Quand le jeu vidéo offre des perspectives d'avenir

JEUX VIDEO Alors que la Paris Games Week ouvre ses portes ce jeudi, le secteur du jeu vidéo attire de plus en plus de jeunes Français qui ne cherchent plus seulement à s'amuser, mais aussi à travailler dans ce secteur...

Jean-François Morisse

— 

La Paris Games Week (ici l'an dernier) est un des premiers salons du jeu vidéo au monde.
La Paris Games Week (ici l'an dernier) est un des premiers salons du jeu vidéo au monde. — SELL / Nicolas Gavet

Il y aura foule ce week-end dans les allées du salon Paris Games Week (PGW). Le SELL, le syndicat des éditeurs de jeux annonçait en 2015 avoir reçu porte de Versailles plus de 300.000 visiteurs.

Un chiffre qui, même s’il est contesté, place la PGW parmi les premiers salons de jeu vidéo au monde, derrière l' E3 aux Etats-Unis et la Gamescom en Allemagne.

La réalité virtuelle et le PS VR ne laisseront pas les visiteurs du salon indifférents.
La réalité virtuelle et le PS VR ne laisseront pas les visiteurs du salon indifférents. - SELL / Nicolas Gavet

Les Français ont clairement la passion du jeu vidéo et ces cinq jours de salon devraient suffire à en faire la démonstration. Une passion qui va au-delà de la seule découverte des dernières nouveautés comme Call of Duty Infinite Warfare ou le PlayStation VR qui seront bien évidemment en démonstration.

Jeux vidéo : des métiers de rêve

Comme le révèle l’étude « Les Français et le jeu vidéo » publiée ce mois-ci par Gfk pour le SELL, les 15-24 ans placent le jeu vidéo dans le top 5 des industries les plus prisées pour travailler. La réalité du métier est sans doute un peu fantasmée (non, les professionnels du jeu vidéo ne passent pas leur journée à jouer !), il est évident que cette industrie fascine.

Les cosplays, ces concours de costumes de héros de jeux vidéo ou de manga mettent de l'animation sur le salon.
Les cosplays, ces concours de costumes de héros de jeux vidéo ou de manga mettent de l'animation sur le salon. - SELL / Nicolas Gavet

« C’est un secteur d’activité dans lequel il y a de très nombreuses spécialités, qu’il s’agisse de marketing ou de développement, explique Jean-Pierre Abidal, rédacteur en chef du Guide des écoles et des métiers du numérique (et collaborateur à «Jeux Vidéo Magazine»). Celles-ci mènent aussi bien vers les métiers du jeu vidéo que ceux de l’animation ou du cinéma, autant de secteurs où la passion est un moteur essentiel ».

De nombreuses écoles et formations partout en France

Depuis quelques années déjà, les écoles et formations se multiplient partout en France sur le thème du jeu vidéo : Créajeux, Cnam- Enjmin, ESGI, Institut de l’Internet et du Multimédia, ICAN, lsart Digital, LISAA, SupinfoGame Rubika, EMIC… Des formations de qualité reconnues à travers la planète. A l’instar du cinéma d’animation, il n’est pas rare de croiser des Français dans les studios de développement du monde entier. La PGW accueille d’ailleurs certaines de ces écoles, qui profiteront de l’occasion pour se faire connaître auprès de tous les aficionados du jeu vidéo.

Tout au long de l'année La cité des sciences et de l'industrie organise des Masterclass autour du jeu vidéo. Ici Julien Merceron, un Français chez les Japonais de Bandai Namco.
Tout au long de l'année La cité des sciences et de l'industrie organise des Masterclass autour du jeu vidéo. Ici Julien Merceron, un Français chez les Japonais de Bandai Namco. - MCJVM

De même, les Masterclass Jeux vidéo de la Cité des sciences et de l’industrie, qui invitent les étudiants et passionnés à rencontrer les grands créateurs de jeu vidéo, affichent complet à chaque édition depuis plusieurs années. La preuve de la vitalité et de la bonne santé de cette industrie. Le chiffre d’affaires du secteur serait même en croissance en France en 2016 de +3 %, selon les perspectives du SELL.

L’eSport : des métiers d’avenir ?

Si le jeu vidéo en général et les métiers du jeu vidéo en particulier font rêver, c’est aussi grâce à l’émergence de l’eSport. A travers les compétitions de l’ESL et de l' ESWC, cette discipline verra les 500 meilleurs spécialistes au monde se rassembler à la PGW. Pour les meilleurs, c’est un débouché professionnel à envisager, même s’ils sont encore rares, les joueurs français à pouvoir vivre des seuls tournois et ce malgré les sponsors et les « cash prize » ou récompenses de plus en plus importantes.

L'e-sport bénéficie désormais d'un hall complet dédié à la PGW.
L'e-sport bénéficie désormais d'un hall complet dédié à la PGW. - ESWC

« En 2010 nous avions 220 m2 dédiés à l’e-sport sur la PGW, aujourd’hui c’est 24 000 m2 pour un hall complet dédié, explique Emmanuel Martin délégué général du SELL. L’eSport devient une tendance transversale du jeu vidéo. C’est un moyen fantastique de faire vibrer les communautés ».

Un rêve à portée de main

Le jeu vidéo fait rêver les gamers, mais aussi tous ceux qui voient là une opportunité professionnelle. Et il est probable que parmi les visiteurs de la Paris Games Week seront présents quelques-uns des futurs grands créateurs de jeux vidéo de demain.

Jeux Vidéo Magazine Junior le seul magazine de jeux vidéo pour les enfants.
Jeux Vidéo Magazine Junior le seul magazine de jeux vidéo pour les enfants. - LDS

En partenariat avec Jeux Vidéo Magazine et Jeux Vidéo Magazine Junior