Le Musée d'Orsay va recevoir la plus grosse donation étrangère depuis 1945

PEINTURES La collection de Spencer et Marlene Hays compte 600 oeuvres dont des Bonnard et des Vuillard...

Guillaume Novello
— 
Le Musée d'Orsay va voir sa collection s'agrandir.
Le Musée d'Orsay va voir sa collection s'agrandir. — URMAN LIONEL/SIPA

« Si les Ricains n’étaient pas là ♫ », chantait Michel Sardou. Eh bien, la collection du Musée d’Orsay à Paris serait moins fournie. Un couple de collectionneurs américains va donner ses importantes œuvres d’art dont des Bonnard et des Vuillard à la France, a annoncé vendredi soir le ministère de la Culture.

« Cette donation exceptionnelle par sa taille et sa cohérence est la plus importante que les musées français aient reçue d’un donateur étranger depuis 1945 », a indiqué le ministère de la Culture. Elle est évaluée à 350 millions d’euros actuellement mais elle continue à s’enrichir, a-t-il précisé. Les œuvres rejoindront le musée d’Orsay au décès des collectionneurs. Le musée leur consacrera un espace dédié.

Une première donation de 187 œuvres

La collection de Spencer et Marlene Hays comprend quelque 600 œuvres de la seconde moitié du XIXème siècle et de la première moitié du XXème siècle. Une première donation de 187 œuvres, estimées à 173 millions d’euros, va être formalisée samedi soir à l’Elysée en présence de François Hollande. Elle compte 69 œuvres du courant nabi (Bonnard, Vuillard, Odilon Redon, Maurice Denis).

Agés de 80 ans et mariés depuis 60 ans, le couple recevra samedi des mains de François Hollande les insignes de commandeur de la Légion d’honneur « pour leur vie passée au service de l’art et du beau » qu’ils vont « partager » désormais « avec le plus grand nombre », a déclaré le ministère. Cette donation couronne les patients efforts de Guy Cogeval, actuellement président du musée d’Orsay qui a rencontré en 2001 le couple, avec lequel il partage son goût pour les peintres nabis.

>> A lire aussi : On a fact checké la chanson «Le Douanier Rousseau» de la Compagnie créole au musée d’Orsay