Festival Desert Trip: Les légendes du rock se succèdent sur scène pour 1.599 dollars le billet

CALIFORNIE Les Rolling Stones, Paul McCartney, Roger Waters, The Who, Bob Dylan et Neil Young se partagent l'affiche pour la première fois...

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur des Rolling Stones Mick Jagger sur scène lors du concert à La Havane, le 25 mars 2016
Le chanteur des Rolling Stones Mick Jagger sur scène lors du concert à La Havane, le 25 mars 2016 — YAMIL LAGE AFP

Les Rolling Stones, Paul McCartney, Roger Waters, The Who, Bob Dylan ou encore Neil Young… Les légendes du rock sont attendues dès ce vendredi dans le désert californien à l’occasion du « Desert trip ». Ce festival, qui tire son nom d’un jeu de mot évoquant autant le voyage que l’hallucination sous l’effet de drogues dans le désert, se dérouler sur deux week-ends.

Leur dernière grande apparition sur scène ?

Pour ces groupes composés de septuagénaires [à l’exception du juvénile guitariste des Stones Ronnie Wood, âgé de 69 ans], il pourrait s’agir de leur dernière grande apparition sur scène. D’ailleurs, les Who, qui en 1965 s’adressaient aux « baby boomers » avec leur hymne My Generation, pourraient être les premiers à tirer leur révérence : le groupe a annoncé que sa tournée en cours serait la dernière.

Deux autres légendes du rock partagent également l’affiche : les Rolling Stones et Paul McCartney des Beatles. Ce sera aussi la première fois que McCartney et Dylan partageront la même programmation après une série de rencontres hors scène. La plus célèbre a eu lieu en 1964 dans un hôtel new-yorkais. L’icône folk aurait initié les quatre garçons dans le vent à la marijuana, dont les effets se feront sentir, musicalement, sur les albums suivants des Beatles.

>> A lire aussi : Les billets des derniers concerts des Grateful Dead flambent à plus de 10.000 dollars

150.000 fans attendus durant les deux week-ends

Reste que si l’affiche est alléchante, Desert Trip qui devrait accueillir 150.000 fans durant les deux week-ends, n’est pas pour toutes les bourses. Avec un tel programme, le festival a fait grimper les prix. Des tickets atteignant 1.599 dollars pour trois jours avec sièges réservés et accès à un lounge (1.432 euros) ont trouvé preneurs.

« Cela repousse les limites sur ce que le public peut absorber en termes de prix et combien les gens sont prêts à payer pour profiter des bonnes choses de la vie », estime Gary Bongiovanni, président et rédacteur en chef du site spécialisé dans les concerts, Pollstar.

Malgré la note salée, les places se sont écoulées rapidement. Ce qui n’est pas une surprise, selon Pollstar, car les six têtes d’affiche choisies pour cette édition font sans conteste partie des plus influentes de l’histoire du rock. A elles seules, elles ont généré conjointement plus de 3,1 milliards de dollars en ventes de billets depuis 2000.