Etats-Unis: Les White Stripes sont «dégoûtés» d'être associés à Donald Trump

MUSIQUE Ce mardi, le duo a déploré que leur «Seven Nation Army» ait été utilisé dans une vidéo pro-Trump...

20 Minutes avec AFP

— 

Jack White et Meg White, les White Stripes, à leur arrivée à la cérémonie des Grammy Awards, en février 2004.
Jack White et Meg White, les White Stripes, à leur arrivée à la cérémonie des Grammy Awards, en février 2004. — Kevin Winter / Getty Images North America / AFP

Les White Stripes se sont séparés en 2011, mais ils se sont retrouvés mardi pour dénoncer le fait que Donald Trump utilise leur morceau Seven Nation Army dans un clip de campagne. Jack White et Meg White « voudraient affirmer sans équivoque qu’ils n’ont rien à voir de près ou de loin avec cette vidéo. Ils sont dégoûtés par cette association et par l’utilisation illégale de leur chanson », avance leur communiqué.

D’autres stars en colère

La vidéo en question aurait été réalisée non par l’équipe du candidat républicain à la présidentielle américaine, mais par l’un de ses militants. Elle commence par des images illustrant la pauvreté aux Etats-Unis et par d’autres montrant des réfugiés, avant que Donald Trump ne débarque, triomphant, de son avion privé.

Ce n’est pas la première fois que le milliardaire s’attire les foudres d’artistes pour se servir, sans leur autorisation, de leur musique dans ses rassemblements. Les Rolling Stones, R.E.M. ou encore Adele avaient ainsi protesté bien avant les White Stripes.