Preview BD: Comment «Comanche» est devenu un western mythique

BD Les éditions Le Lombard et « 20 Minutes » ont le plaisir de vous présenter les 10 premières planches du tout premier album signé par Hermann, le Grand Prix d'Angoulême 2016, devenu depuis un grand classique de la BD franco-belge…

Olivier Mimran

— 

Extrait de la bande dessinée Comanche
Extrait de la bande dessinée Comanche — Greg, Hermann & éd. Le Lombard 2016

À l’heure où le western connait un vrai renouveau en bande dessinée, Le Lombard a la bonne idée de rééditer la série Comanche - une référence du genre. Créé pour le journal Tintin en 1969, le titre est dû aux talents conjugués de deux grands auteurs belges : le scénariste Greg (papa d’Achille Talon, aujourd’hui disparu), et le dessinateur Hermann, récipiendaire du Grand Prix du festival International de la BD d’Angoulême 2016.

>> A lire aussi : Hermann récompensé par le Grand Prix à Angoulême

Ce dernier s’est remémoré, pour 20 Minutes, la « naissance » de Comanche. Retrouvez son témoignage à la suite de la preview du tome 1, disponible ci-dessous. Bonne lecture !

Résumé du 1er tome : À la suite d’un duel, un cow-boy, Red Dust, abat un tueur à gage. Plus tard, il découvre que sa cible était la jeune héritière d’un ranch très convoité. Dust décide alors de se rendre chez la jeune femme, nommée Comanche, pour se mettre à son service et l’aider à se défendre. Mais la tâche sera ardue…

À LIRE AUSSI // Le western revient en force dans la bande dessinée

Avec plus d’un million d’exemplaires vendus depuis 1972 (date de la publication du 1er album), Comanche est un indéniable succès éditorial. Ça n’était pourtant pas gagné d’avance car à l’époque de sa création cartonnaient déjà deux séries westerns désormais cultes : le Jerry Spring (1955-90) de l’immense Jijé, mais surtout Blueberry de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud/Moebius. « Il faut croire qu’il restait une petite place pour nous, rigole Hermann, parce que le succès est venu immédiatement et il n’a fait que croître les années suivantes ».

Un univers âpre à la Sergio Leone

Cette place, Comanche l’a plutôt gagnée grâce à son originalité : là où Jerry Spring et Blueberry (à ses débuts, du moins) mettaient en scène des héros un peu « lisses », Comanche exploitait d’entrée un personnage brisé et le faisait évoluer dans un Far-west violent, au milieu de vrais sales types… Cet hyper-réalisme a naturellement et rapidement trouvé son public.

La série n’aurait pourtant jamais dû voir le jour : « Je vais vous faire une révélation », sourit Hermann : « Alors que je travaillais sur Bernard Prince (une série d’aventure également écrite par Greg), j’ai été approché par l’écrivain Pierre Pelot, dont la suite romanesque Dylan Stark – un western – marchait très très fort et pour laquelle j’avais réalisé quelques illustrations. Il souhaitait que nous l’adaptions tous les deux en bande dessinée.

Mais Greg (ndr : qui était alors aussi rédacteur en chef du journal Tintin) a secrètement refusé ce projet, qu’il trouvait “maladroit”. Plus tard, il m’a proposé sa propre série western et nous nous sommes lancés dans la réalisation de Comanche. Aujourd’hui, je me sens un peu stupide de ne pas avoir flairé l’entourloupe (rires) ».

Greg, Hermann & éd. Le Lombard © 2016

Point trop n’en faut

Malgré le succès, Hermann abandonne Comanche en 1983, après en avoir dessiné les 10 premiers tomes. Officiellement, pour se consacrer à une série plus personnelle, Jeremiah. « En réalité, confie Hermann, il y avait quelque chose qui, pour moi, faiblissait. Je n’étais plus surpris par les scénarii de Greg. Du coup, vers la fin, j’étais beaucoup moins motivé car je pense qu’après Bernard Prince et Comanche, je n’avais plus tellement envie de poursuivre avec lui.

Greg, Hermann & éd. Le Lombard © 2016

La série s’est tout de même poursuivie jusqu’en 2002 (avec Michel Rouge aux pinceaux, à partir du tome 11, et Rodolphe pour le scénario du tome 15) avant de « mourir de sa belle mort ». Sa réédition est donc une excellente nouvelle pour les fans de toujours. Hermann, lui, n’aurait jamais imaginé qu’un « truc aussi daté soit de nouveau publié un jour… Je me demande si Comanche est encore capable de toucher un lectorat aussi important, en nombre, qu’à l’époque de sa création ? ». Les trois premiers tomes (re) sortant ce vendredi, il faudra patienter quelques semaines avant de le savoir.

Comanche tomes 1-2-3, de Greg & Hermann - éditions Le Lombard/9,99 euros le volume