Ben au musée Maillol: «Zlatan, il me copie un peu, il devrait me verser des royalties»

EXPOSITION Alors que le musée Maillol accueille une rétrospective des œuvres de Ben, « 20 Minutes » a confronté l’artiste à ses propres phrases et à des punchlines célèbres…

Benjamin Chapon

— 

Vue de l'exposition Ben au musée Maillol en septembre 2016
Vue de l'exposition Ben au musée Maillol en septembre 2016 — B.Chapon/20Minutes

« Ben n’est pas mort ». Voilà ce que l’artiste de 80 ans aimerait que les visiteurs retiennent de la rétrospective que le musée Maillol lui consacre, jusqu’au 15 janvier 2017. Pour la première fois, l’artiste franco-suisse voit son œuvre exposée dans une institution muséale parisienne, privée et quelque peu dédaignée par le monde de l’art, mais bon c’est déjà ça.

 

#ben #expo

Une photo publiée par Chapon (@benjaminchapon) le 13 Sept. 2016 à 0h45 PDT

Dans un capharnaüm organisé au rez-de-chaussée, puis un ordonnancement plus ou moins chronologique au premier étage, l’exposition présente à la fois le cheminement artistique de Ben depuis les années 1960 et ses créations les plus récentes. Ceux qui pensent encore que Ben est un artiste spécialisé dans la décoration des trousses et agendas de collégiens pourront remettre son travail dans le contexte des années post-Duchamp, du groupe Fluxus et du Lettrisme. Ceux qui pensent que son œuvre relève du charlatanisme ou du postmodernisme faussement iconoclaste pourront peut-être changer d’avis.

C’est du Ben ou pas du Ben ?

Même si l’artiste est adepte des ready-mades et des performances, le grand public retient essentiellement ses « écritures », phrase simples, et toujours signées. « Je veux provoquer des réflexions, que les gens se posent des questions, se demandent face à quoi ils sont. J’aime les débats, rencontrer les gens qui détestent mon travail, qui trouvent ça bidon. S’ils pensent que ce n’est pas de l’art, alors qu’est-ce que c’est ? Et qu’est-ce que c’est l’art ? A partir de là, ils se posent des questions sur leurs vies. »

Sous le titre « Tout est art » donnant lieu au jeu de mot « Tout est-il art ? » (Hilare… Vous l’avez ?), Ben a sélectionné certaines de ses sentences les plus fameuses :

« J’aime les femmes libres » « Je n’ai rien trouvé » « Je suis le plus important » « L’art est inutile, rentrez chez vous » « Regardez-moi, cela suffit » « La vérité est un mensonge » « J’attends la gloire »

Nous avons confronté l’artiste à certaines de ses phrases mais aussi à celles de d’autres artistes.

« Les musées ne servent à rien » Ben

« Certaines de mes écritures,je ne m’en souviens même plus. J’en ai pondu des centaines et souvent je n’y reviens plus. Mais celle-ci, elle a bien marché. Hahaha… Elle a fait réagir. L’art est partout. Partout. Alors les musées ne servent à rien. Voilà. C’est con, hein ? »

« Avoir honte d’être un artiste » Ben

« Ce n’est pas une maxime. J’ai écrit ça pour que ça sorte de moi à un moment. Je dois trouver du nouveau pour satisfaire mon ego d’artiste en permanence. »

« Mourir dans tes yeux » Jenifer

« Je n’ai jamais écrit ça. C’est de la mauvaise poésie. Souvent, la poésie c’est ennuyeux. Même la bonne. Moi je ne fais pas de poésie parce que je ne veux pas ennuyer les gens. »

 

#ben #expo

Une photo publiée par Chapon (@benjaminchapon) le 13 Sept. 2016 à 0h43 PDT

 

« Je n’ai rien à vous expliquer » Ben

« Je me méfie des réponses claires et définitives aux questions. Je n’aime pas ça. Même quand la question est simple, j’aime les réponses pas claires. »

« Ceci n’est pas une pipe. » Magritte

« Bon ben ça, c’est Magritte, évidemment. Je suis un peu jaloux de son succès à lui. Mais je préfère Isidore Izou qui va aussi avoir une grosse exposition au Centre Pompidou. Il a très peu produit mais c’était un grand mégalo génial. Sans lui, il n’y aurait pas eu Guy Debord, ni les affichistes. »

« Je suis venu comme un roi, je pars comme une légende. » Zlatan Ibrahimovic

« J’ai entendu ça, c’est un footballeur qui l’a dit. J’ai aimé, c’est parfait. Les sportifs qui assument leur ego ont tout compris. Tout est ego dans le sport. Tout. L’esprit collectif, ça ne sert à rien. Seul l’ego compte. Il n’y a que de l’ego. Et lui, Zlatan là, il l’a compris. Je pense qu’il a lu ma théorie scientifique sur l’ego. Il me copie un peu en fait, il devrait me verser des royalties. »

« Rien n’existe pas » Ben

« C’est une évidence. Il y a beaucoup d’évidences qui sont bonnes à écrire parce qu’elles nous mettent dans un drôle d’état. »

« J’ai assez de vices pour faire du bricolage. » Rohff

« Je suis incapable de faire des jeux de mots. Je ne les comprends jamais. Une fois, en discutant avec Raymond Hains qui faisait plein de jeux de mots, je me suis évanoui tellement je ne comprenais rien. J’avais l’impression d’être devenu fou parce que je comprenais les mots mais pas les phrases. »

« L’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage. » dans La Haine

« J’évite ce genre d’effet de style. La simplicité, la futilité, ça me parle. Mais ça, non. »

« J’aime les copieurs » Ben

« Je ne veux pas passer pour un copieur alors je cherche toujours des choses nouvelles à faire. Mais j’aime les copieurs. Le titre de l’expo, « Tout est art », je l’ai piqué à un artiste qui n’assume pas cette phrase. Je lui ai demandé l’autorisation et il m’a dit que cette phrase n’était pas sérieuse. Il préfère ses livres de poèmes. Je les ai lus ses poèmes, ils sont atroces. »

« L’art est long, la vie est brève. » Hippocrate

« Mmmm. Ce n’est pas de moi ça. Je n’aime pas trop. Hippocrate a quelques bonnes phrases, mais pas celle-ci. »

 

#ben #expo

Une vidéo publiée par Chapon (@benjaminchapon) le 13 Sept. 2016 à 0h44 PDT

« J’ai rien à vous montrer. Il y a tout à voir. » Ben

« Depuis le début, je joue selon la règle du jeu fixée par Duchamp. Les artistes sont les dynamiteurs de vérités. »

« On devrait toujours être légèrement improbable. » Oscar Wilde

« Ah mais ça, c’est Oscar Wilde. J’adore ! Toutes les citations d’Oscar Wilde sont géniales. C’est un maître. Je rêve que la technologie permette de créer un vrai portrait de Dorian Gray. Ce serait un miroir qui permettrait de se voir tel qu’on est - méchant, sale, cochon, aigri - ou tel qu’on se rêve. »

Subitement fermé en 2015 suite au dépôt de bilan de la société qui gérait ses expositions temporaires, le musée Maillol ouvre à nouveau le 15 septembre 2016. Les espaces d’expositions permanents ont peu évolué et présentent les œuvres de Maillol de la fondation Dina Vierny.

En revanche les expositions temporaires ne ressembleront en rien à ce qu’ont connu les visiteurs jusqu’en 2015. Après l’art italien et l’archéologie romaine, le musée Maillol privilégiera dorénavant l’art moderne et contemporain, si possible en lien avec l’œuvre de Maillol.