Et le Goncourt 2007 est attribué à...

AA et KP

— 

Sorti le 21 août, "Les Bienveillantes" s'est déjà vendu, selon son éditeur, à 250.000 exemplaires. "Nous allons faire un nouveau tirage de 150.000 exemplaires dès aujourd'hui, mais je n'ai du papier que pour 90.000 exemplaires", expliquait lundi Antoine Gallimard.
Sorti le 21 août, "Les Bienveillantes" s'est déjà vendu, selon son éditeur, à 250.000 exemplaires. "Nous allons faire un nouveau tirage de 150.000 exemplaires dès aujourd'hui, mais je n'ai du papier que pour 90.000 exemplaires", expliquait lundi Antoine Gallimard. — AFP/Infographie

C'est Gilles Leroy qui vient de recevoir le Goncourt 2007 pour «Alabama song» (Mercure de France), un livre qui raconte à la première personne la vie de Zelda Sayre, la femme de l'auteur de Gatsby le Magnifique, Francis Scott Fitzgerald.

«Ce prix, c'est aussi pour elle, qui a été sacrifiée, pas reconnue à son juste talent», a déclaré Gilles Leroy aux journalistes, quelques minutes après l'annonce du prix Goncourt.

>> Le portrait du lauréat en cliquant ici...

Olivier Adam, avec «A l'abri de rien» (L'Olivier), et Philippe Claudel, pour «Le rapport de Brodeck» (Stock), ont eu beau figurer parmi les meilleures ventes de l'automne, ils sont restés sur le carreau. Ainsi que Clara Dupont-Monod avec «La passion selon Juette» (Grasset) ou Michèle Lesbre avec «Le canapé rouge» (Sabine Wespieser), auteurs plus confidentiels.

Ces cinq noms avaient filé de bouche en bouche, suscitant des pronostics contradictoires parmi la soixantaine de journalistes et de photographes amassés devant le restaurant Drouant, à Paris. C'est là qu'à 13 heures, le jury a annoncé le nom de l’heureux élu.

Mauvais pronostics
Olivier Adam, déjà connu pour son livre «Falaises» et via le scénario du film «Je vais bien, ne t’en fais pas», était «le grand favori, a dit Baptise Liger, journaliste littéraire pour L'Express et Teknicart. Mais on pensait aussi que cela aurait pu être une femme, et donc, Clara Dupont-Monod.»

«Le problème de Clara Dupont-Monod, c'est qu'elle est à peine sortie de l'oeuf, a surrenchéri cette autre journaliste. Elle a été repéré très récemment par le prix des lecteurs de la Fnac.» Or souvent, le prix Goncourt sert à «récompenser le livre qu'on a laissé passer», a-t-elle encore expliqué. Autrement dit, comme Olivier Adam n'a pas été primé pour «Falaises», il aurait pu être «rattrapé» avec un prix pour son nouveau livre, «A l'abri de rien».
Encore raté.

Gallimard, grand gagnant
Toujours est-il que Gallimard fait ainsi carton plein. Jonathan Littell, le précédent Goncourt, était édité par la maison. Daniel Pennac, prix Renaudot 2007, est aussi édité par la maison. Quant à Gilles Leroy, il est chez Mercure de France, distribué par Gallimard.

Dites nous ce que vous pensez des Goncourt...

Quant au prix du Renaudot, il a été décerné à Daniel Pennac...