Le Renaudot pour Daniel Pennac

PRIX LITTERAIRES A suivre toute la journée sur 20minutes.fr…

AA avec AFP

— 

Daniel Pennac dans l'émission «vol de nuit» en 2007.
Daniel Pennac dans l'émission «vol de nuit» en 2007. — SIPA

Le prix Renaudot a été attribué lundi à Daniel Pennac pour «Chagrin d'école» (Gallimard), a annoncé le jury au restaurant Drouant à Paris, donnant le coup d’envoi d'une quinzaine des prix littéraires de l'automne très ouverte.

Daniel Pennac a été choisi alors même que son dernier livre ne figurait pas parmi les cinq ouvrages retenus dans la dernière sélection de ce prix. Son «Chagrin d'école» a recueilli 6 voix. Le prix Renaudot du meilleur essai a été remis à Olivier Germain-Thomas pour «Le Bénarès-Kyoto» (Le Rocher).

«C'est une surprise absolue, a déclaré le romancier. Je m'y attendais d'autant moins que je n'étais pas prévu au programme (...). Ce prix, c'est un joli clin d'oeil. Cela prouve que certains professeurs se sont trompés dans mon enfance et qu'ils n'ont pas vu assez loin, mais on ne peut pas leur en vouloir.» Daniel Pennac s'est plu à rappeler qu'il avait joué pendant un an et demi une pièce intitulée «Merci» où il se «moquait copieusement des prix. Le jury s'est vengé», a-t-il plaisanté.

Sélection

Alors que le Goncourt a consacré «Alabama song» de Gilles Leroy, qui était à la fois en course pour le Goncourt et le Renaudot, la sélection Renaudot hésitait entre «Un roi sans lendemain» (Grasset) de Christophe Donner, «Le privilège des rêveurs» (Albin Michel) de Stéphanie Janicot, «Sept pierres pour la femme adultère» (Mercure de France) de Vénus Khoury-Ghata et «Birmane» (Plon) de Christophe Ono-dit-Biot.

Carton

Les jurés ont par ailleurs intégré in extremis le livre de Simone Veil, «Une vie» (Stock), dans leur sélection du prix de l'essai, également décerné ce lundi.

L’année dernière, le Renaudot avait été attribué à Alain Mabanckou pour «Mémoires de porc-épic» (Le Seuil).

Pour nous dire ce que vous pensez du Goncourt, cliquez ici